Sueurs nocturnes : Pourquoi transpirez-vous la nuit ?

Se réveiller en pleine nuit dans des draps trempés à cause d’une sueur nocturne n’a rien d’agréable. Pourtant, transpirer de manière excessive pendant la nuit est fréquent. Si la sudation nocturne est le plus souvent bénigne, elle peut parfois révéler une pathologie sous-jacente. Par ailleurs, l’hypersudation nocturne provoque fréquemment des troubles du sommeil lorsqu’elle est récurrente. Il est alors nécessaire d’y remédier avant que l’insomnie devienne chronique.

Qu’est-ce qu’une sueur nocturne ? Quelles sont les causes et les conséquences de l’hyperhidrose ? Et enfin, quelles sont les solutions pour lutter contre ce symptôme véritablement perturbant pour le sommeil ? Explications.

Sueur nocturne: qu’est-ce que c’est?

La sueur nocturne se manifeste par un excès de transpiration soudain pendant la nuit. Transpirer dans son sommeil n’a rien d’anormal, surtout en été ou dans une chambre surchauffée. Or, certaines personnes suent excessivement durant la nuit, quelle que soit la saison ou la température de la pièce. Cette sudation abondante peut survenir ponctuellement ou se produire plusieurs nuits d’affilée. La transpiration nocturne se manifeste le plus souvent au niveau du front, du dos, des aisselles, des pieds, de l’aine, de la poitrine et de la paume des mains. 

Sueur nocturne

La confusion entre ce phénomène et les bouffées de chaleur est fréquente. Si tous deux se traduisent par une sensation de chaleur intense et subite, les sueurs nocturnes se révèlent plus intenses. La personne se réveille en pleine nuit avec les vêtements, les draps et les cheveux trempés. Lorsqu’ils sont récurrents, les épisodes d’hypersudation peuvent provoquer des troubles du sommeil et, notamment, des insomnies

Cette sudation abondante se manifeste lorsque le système nerveux sympathique est activé. Le rôle de ce dernier est de préparer le corps à faire face à une situation de danger. Normalement, la transpiration permet de réguler la température corporelle. Elle est déclenchée par les glandes sudoripares, elles-mêmes contrôlées par le cerveau. Il arrive parfois que le système sympathique dysfonctionne. Les raisons de ce déséquilibre sont multiples. Elles peuvent être d’ordre psychique (stress par exemple), physiologique (maladie, dérèglement hormonal, etc.) ou environnemental (alimentation, température extérieure, etc.). 

Par ailleurs, ce symptôme concerne autant les femmes que les hommes. En moyenne, 35 % des personnes dont l’âge se situe entre 20 et 65 ans sont touchées. 

Si l’hyperhidrose est la plupart du temps bénigne, elle peut aussi être le symptôme d’une pathologie plus grave comme l’hyperthyroïdie. Il est donc essentiel de consulter un médecin lorsqu’elle est récurrente. 

Sueurs nocturnes: les causes d’une transpiration excessive la nuit  

Les sueurs nocturnes fonctionnent selon les mêmes mécanismes que l’hypersudation diurne. Néanmoins, elle n’a pas toujours les mêmes origines et ne touche pas forcément les mêmes personnes. Certaines maladies, ainsi que des facteurs psychologiques, physiologiques et environnementaux, peuvent occasionner une hyperhidrose nocturne

Sueurs nocturnes causes

Les causes des suées nocturnes sont le plus souvent provoquées par : 

●       Du stress ou un syndrome post-traumatique : l’anxiété stimule le système nerveux sympathique et peut créer des épisodes de sudation excessive ; 

●       Des cauchemars : tout comme le stress, ils procurent une émotion de peur, mettant l’organisme en alerte ;

●       La température de la chambre à coucher : une atmosphère surchauffée est susceptible d’entraîner des suées nocturnes. Superposer des couettes et des couvertures favorise aussi l’excès de transpiration ;

●       Des aliments trop riches le soir : la digestion est plus lente et la température du corps augmente ; 

●       L’alcool : il est perçu comme une toxine par l’organisme. Ce dernier s’en débarrasse en partie par le biais de la transpiration ;

●       Un linge de lit et des vêtements synthétiques : les textiles synthétiques favorisent la transpiration ; 

●       Une literie mal ventilée : certains matelas en mousse à mémoire de forme, par exemple, ont tendance à être peu respirants et à favoriser la sudation nocturne ; 

●       Le reflux gastro-œsophagien (ou brûlures d’estomac) ;

●       L’apnée du sommeil : elle se manifeste par des arrêts respiratoires inconscients durant le sommeil et peut être à l’origine d’une hyperhidrose durant la nuit ; 

●       Le syndrome des jambes sans repos (ou impatiences) : il entraîne des troubles du sommeil et peut indirectement provoquer des suées nocturnes ;

●       Des troubles hormonaux : les bouffées de chaleur nocturnes constituent l’un des principaux symptômes de la ménopause. La période prémenstruelle et les règles peuvent aussi causer une transpiration excessive pendant la nuit.

●       Un cancer : par exemple un lymphome ; 

●       De la fièvre : des maladies comme la grippe s’accompagnent souvent de fièvre et de sueurs nocturnes ; 

●       Certains médicaments : les sueurs nocturnes sont parfois des effets secondaires de traitements antidépresseurs ou antidiabétiques par exemple. Si elles se répètent, il est conseillé de consulter son médecin traitant afin d’adapter éventuellement le traitement ; 

●       Le sevrage : la transpiration excessive nocturne fait souvent partie des symptômes de sevrage à une substance psychotrope (drogues opiacées, tabac, cannabis, alcool, etc.). 

Les conséquences de la sueur nocturne

Une sudation abondante pendant la nuit est susceptible d’altérer la qualité du sommeil. Elle peut provoquer des troubles du sommeil et notamment un éveil nocturne soudain. L’individu peut ensuite avoir des difficultés pour se rendormir, en particulier s’il se réveille dans des draps trempés de sueur. Se rendormir après un cauchemar ou dans un état de stress peut également s’avérer difficile. 

Sueurs nocturnes

Le manque de sommeil est nuisible à la vie personnelle, professionnelle et sociale. Il entraîne, entre autres, de la fatigue, une baisse de la vigilance et de la concentration, une somnolence diurne, des problèmes de mémorisation, du stress, etc.  

Un sommeil de mauvaise qualité a, de plus, des effets néfastes sur la santé. Il affaiblit le système immunitaire et favorise la dépression, le diabète, la prise de poids, le développement de maladies cardiovasculaires, etc. 

Outre leurs répercussions associées au manque de sommeil, les sueurs nocturnes peuvent entraîner des maladies de peau telles que des mycoses.

Vous l’aurez compris. Si elles sont, dans la plupart des cas, sans gravité, les sueurs nocturnes sont néanmoins susceptibles d’avoir des répercussions importantes. Elles ne sont donc pas à prendre à la légère si elles sont récurrentes. Dans ce cas, il est conseillé de consulter votre médecin pour un traitement personnalisé. 

Solutions et conseils pour lutter contre les sueurs nocturnes

Sueurs nocturnes conséquences

#1. Créez un environnement favorable dans la chambre à coucher

Dormir dans une chambre surchauffée n’est pas recommandé. Pensez à aérer la pièce une quinzaine de minutes avant d’aller vous coucher. Évitez par ailleurs de monter le chauffage au-delà de 18°C. Les spécialistes du sommeil recommandent une température de 16 à 18°C dans la chambre.

Préférez de plus un linge de lit et des vêtements de nuit en coton ou en lin par exemple. Les matières synthétiques sont peu respirantes et favorisent la transpiration contrairement aux textiles naturels. 

Enfin, privilégiez un matelas au garnissage respirant et un sommier à lattes qui permet au matelas d’être bien ventilé. 

#2. Adoptez une bonne hygiène de vie 

Certaines habitudes quotidiennes peuvent être les causes d’une hyperhidrose. Voici quelques conseils pour limiter les sueurs nocturnes :

●       Dînez léger : le soir, évitez les plats gras, hyperprotéinés ou contenant des sucres raffinés ; 

●       évitez les excitants (thé, café), l’alcool et le tabac, surtout en fin de journée ;

●       Veillez à boire suffisamment d’eau ; 

●       Pratiquez une activité sportive dans la journée. (découvrez les bienfait du sport sur le sommeil)

#3. Favorisez la relaxation avant de se coucher

Le stress provoque fréquemment des sueurs nocturnes et des troubles du sommeil. C’est pourquoi il est important de se relaxer avant d’aller au lit. Plusieurs pratiques peuvent vous aider à vous détendre le soir :

●       la méditation ; (découvrez notre article sur comment utiliser la méditation pour améliorer sa qualité de sommeil)

●       la respiration ventrale ; 

●       l’autohypnose ;

●       la sophrologie ; 

●       la cohérence cardiaque, etc. 

#4. Atténuez les suées nocturnes à l’aide des plantes

La phytothérapie peut être intéressante pour lutter contre les sueurs nocturnes, notamment lorsque ces dernières sont liées à la ménopause. Dans ce cas, la sauge sclarée, le shatavari et l’actée à grappes noires peuvent aider à diminuer les symptômes.

D’autres plantes relaxantes sont, de manière plus générale, favorables à un sommeil réparateur. C’est par exemple le cas de la valériane, la passiflore, du houblon, de la mélisse ou encore de l’aubépine. 

Certaines huiles essentielles peuvent aussi se révéler efficaces contre les suées nocturnes liées à la ménopause : 

●       huile essentielle de menthe poivrée ;

●       huile essentielle de niaouli ; 

●       huile essentielle de sauge sclarée.

FAQ – Sueur nocturne 

Sueur nocturne, quand s’inquiéter ?


Il devient judicieux de consulter votre médecin lorsque : 
●       les sueurs nocturnes se répètent durant plusieurs jours sans causes apparentes ;
●       l’odeur de la transpiration est anormalement forte. 
En effet, l’hyperhidrose nocturne peut être le symptôme d’une pathologie grave comme un cancer, une infection, un syndrome d’apnée du sommeil, un cancer, des troubles neurologiques, une pleurésie, etc. 
Votre médecin pourra réaliser des examens cliniques (radio du thorax, scanner, examen du cœur, etc.) pour identifier l’origine et les causes des symptômes. Il sera alors en mesure de proposer le traitement adéquat

Merci de donner votre avis post
Soldes d’été Emma jusqu’à -50% + 10% suppl. avec SOMMEIL10
00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite