Sélectionner une page

Syndrome des jambes sans repos

Syndrome des jambes sans repos : Causes et conséquences

Syndrome des jambes sans repos : Causes et conséquences

Il s’agit d’un trouble neurologique qui se manifeste par un besoin de bouger les jambes notamment la nuit alors qu’elles sont immobiles.

Ce syndrome est également appelé «impatience dans les jambes» et fait souffrir environ 5 % des Français. Des sensations désagréables naissent au niveau des membres inférieurs et de leurs extrémités (pieds et orteils).

Elles ont pour conséquence l’insomnie en rendant l’endormissement difficile. Aussi, pendant le sommeil, on remarque des mouvements des membres inférieurs et de leurs extrémités qui provoquent une désorganisation du sommeil.

Les causes du syndrome des jambes sans repos

Pour la majorité des cas, la cause reste inconnue. Cependant certains facteurs semblent jouer un rôle important dans le déclenchement de ce syndrome :

  • L’insuffisance de fer
  • Le manque de dopamine
  • La génétique
  • La prise de certains médicaments
  • Une maladie chronique (diabète, insuffisance rénale, fibromyalgie…)
  • La grossesse (le symptôme disparait en général après l’accouchement)
  • La consommation de café, d’alcool ou de tabac

Les conséquences et symptômes du syndrome des jambes sans repos

Le syndrome des jambes sans repos est une pathologie qui n’est pas constante. Cette maladie peut s’accentuer en période de stress et d’anxiété ou régresser à d’autres périodes.

Voici quelques conséquences qui influent sur la qualité de vie des personnes souffrant de ce trouble :

  • Un endormissement difficile
  • Une insomnie chronique
  • Une fatigue intense
  • Des difficultés de concentration
  • Des troubles de l’humeur
  • Une perturbation de la vie socioprofessionnelle : difficultés rencontrées lors de positions assises de longue durée (réunions, spectacles, longs trajets en voiture…)

Testez votre sommeil !

 

Cet article a-t-il répondu à vos questions ?

Syndrome des jambes sans repos
4.5 (89.33%) 30 votes

Les troubles du sommeil

Auteur : Xavier
Dernière mise à jour de la page :

Testez votre sommeil ! Détectez d’éventuels troubles du sommeil en faisant le test ci-dessous !

Le sommeil participe à une bonne hygiène de vie. Avec l’alimentation et l’exercice physique, un bon sommeil est souvent la garantie d’une bonne santé sur le long terme.

Souffrez-vous de troubles du sommeil ?


Test : troubles du sommeil

Test dpistage : Souffrez-vous d'insomnie et de trouble du sommeil ?

Question 1/11

Vous avez des difficultés pour vous endormir le soir


Mise en garde sur les outils et les interprétations

Comment interpréter les résultats du test et mise en garde sur les outils

Entre 11 point et 14 points : pas de troubles du sommeil

Vous ne semblez pas avoir de troubles du sommeil même si vous vous sentez parfois fatigué. Ne vous inquiétez pas si de temps en temps vous dormez moins bien. Si vous ressentez parfois une baisse d’énergie, cela semble très ponctuel.

Entre 15 points et 22 points : troubles du sommeil

Vous semblez souffrir certainement de troubles du sommeil. Vos difficultés de sommeil surviennent plus que deux fois par semaines. Vous avez l’impression que votre sommeil n’est pas réparateur et vous vous sentez souvent fatigué dans la journée. Nous vous conseillons de consulter un médecin afin de mieux déterminer le type de trouble du sommeil dont vous souffrez et de pouvoir trouver une solution adaptée.

Mise en garde sur les outils Sommeil.org

Vous venez de réaliser un test sur la qualité de votre sommeil. Cet outil peut mettre en avant certaines prédispositions envisageables pour qualifier une baisse de la vigilance et un manque de sommeil. La dette de sommeil chronique peut avoir une incidence importante sur votre santé à long terme. Seul un médecin peut poser un diagnostic sur votre état de santé.

Les résultats et interprétations des différents tests du site Sommeil.org vous permettent de recevoir des informations n’ayant aucune valeur médicale. C’est pourquoi vous ne devez en aucun cas, prendre les résultats d’un test comme un avis médical ni à une recommandation. L’interprétation des résultats du test ainsi que les données de ces derniers ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis, diagnostic ou traitement médical réalisé par un professionnel de la santé.