Sélectionner une page

L’insomnie avec retard de phase

L’insomnie avec retard de phase : Causes et conséquences

L’insomnie avec retard de phase : Causes et conséquences

Le retard de phase est un trouble où le rythme circadien (alternance jour/nuit) est en question. La personne n’a pas de véritable problème de sommeil.

Le souci est que son rythme de sommeil est en décalage avec les contraintes sociales extérieures (travail, vie familiale). Il se plaint de difficultés à trouver le sommeil le soir à une heure « normale » et à se réveiller le matin.

Si les contraintes extérieures sont levées, la personne se couchera tard en milieu de nuit et se lèvera tard en milieu de matinée, en ayant bien dormi et en pleine forme. Au vu des contraintes imposées, la personne souffre d’insomnie de début de nuit et ne dort pas suffisamment. Il s’ensuit une journée difficile avec somnolence.

Les causes de l’insomnie avec retard de phase

Les causes de l’insomnie sont multiples. Elles peuvent être liées à des facteurs psychologiques comme le stress, l’anxiété ou la dépression. Les sujets préoccupés par le retard de phase sont souvent naturellement couche-tard et de ce fait lève-tard.

Les nouvelles technologies comme les tablettes et pc portable, accentuent fortement cette tendance. La simulation cérébrale avant l’heure du coucher (ou pire dans le lit) ainsi que la lumière dégagée par ces derniers inhibe la production des hormones du sommeil (mélatonine) et renforce le décalage de l’horloge biologique.

Les conséquences et symptômes de l’insomnie avec retard de phase

Comme pour les autres troubles du sommeil, ce sont les conséquences sur la vie quotidienne qui vont permettre de déceler s’il s’agit bien d’un trouble :

  • Fatigue importante
  • Tendance à somnoler durant la journée
  • Troubles de l’attention et de la mémoire
  • Maux de tête
  • Nervosité
  • Irritabilité
  • Angoisse

Testez votre sommeil !

 

Cet article a-t-il répondu à vos questions ?

Insomnie avec retard de phase
4.6 (91.43%) 21 votes

Les troubles du sommeil

Auteur : Xavier
Dernière mise à jour de la page :

Testez votre sommeil ! Détectez d’éventuels troubles du sommeil en faisant le test ci-dessous !

Le sommeil participe à une bonne hygiène de vie. Avec l’alimentation et l’exercice physique, un bon sommeil est souvent la garantie d’une bonne santé sur le long terme.

Souffrez-vous de troubles du sommeil ?


Test : troubles du sommeil

Test dpistage : Souffrez-vous d'insomnie et de trouble du sommeil ?

Question 1/11

Vous avez des difficultés pour vous endormir le soir


Mise en garde sur les outils et les interprétations

Comment interpréter les résultats du test et mise en garde sur les outils

Entre 11 point et 14 points : pas de troubles du sommeil

Vous ne semblez pas avoir de troubles du sommeil même si vous vous sentez parfois fatigué. Ne vous inquiétez pas si de temps en temps vous dormez moins bien. Si vous ressentez parfois une baisse d’énergie, cela semble très ponctuel.

Entre 15 points et 22 points : troubles du sommeil

Vous semblez souffrir certainement de troubles du sommeil. Vos difficultés de sommeil surviennent plus que deux fois par semaines. Vous avez l’impression que votre sommeil n’est pas réparateur et vous vous sentez souvent fatigué dans la journée. Nous vous conseillons de consulter un médecin afin de mieux déterminer le type de trouble du sommeil dont vous souffrez et de pouvoir trouver une solution adaptée.

Mise en garde sur les outils Sommeil.org

Vous venez de réaliser un test sur la qualité de votre sommeil. Cet outil peut mettre en avant certaines prédispositions envisageables pour qualifier une baisse de la vigilance et un manque de sommeil. La dette de sommeil chronique peut avoir une incidence importante sur votre santé à long terme. Seul un médecin peut poser un diagnostic sur votre état de santé.

Les résultats et interprétations des différents tests du site Sommeil.org vous permettent de recevoir des informations n’ayant aucune valeur médicale. C’est pourquoi vous ne devez en aucun cas, prendre les résultats d’un test comme un avis médical ni à une recommandation. L’interprétation des résultats du test ainsi que les données de ces derniers ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis, diagnostic ou traitement médical réalisé par un professionnel de la santé.