Sélectionner une page

Phase de sommeil lent profond : stades 3 et 4

Phase de sommeil lent profond : stades 3 et 4

Description de la phase

Cette phase correspond au sommeil dit « profond ». Le stade 3 est la période de transition entre le sommeil léger et le sommeil lent profond. Lors de ces deux stades de sommeil, il devient beaucoup plus difficile de réveiller le dormeur qui se coupe de son environnement extérieur.

Stade 3 et 4 de sommeil lent profond

Caractéristique :

Le sommeil lent profond est caractérisé par des ondes électriques très lentes. L’activité des fonctions vitales se ralentit nettement : diminution du rythme cardiaque et respiratoire – abaissement de la température corporelle. A ce stade, l’activité musculaire et les mouvements oculaires disparaissent quasiment.

Durée :

Le temps du sommeil lent profond représente environ 40% du temps global. Sa durée est plus importante en début de nuit. Il diminue avec l’âge au profit de la phase 2 (sommeil lent léger).

Rôle :

Le sommeil lent profond favorise la sécrétion hormonale et notamment chez l’enfant celle de l’hormone de croissance. Son rôle est également de renforcer l’efficacité des défenses immunitaires ainsi que l’ancrage des informations dans la mémoire.

Cet article a-t-il répondu à vos questions ?

Phase de sommeil lent profond : stades 3 et 4
4.7 (94.5%) 40 votes

Sommaire du dossier :

Auteur : Xavier
Dernière mise à jour de la page :

Découvrez le dormeur qui est en vous en faisant le test ci-dessous !

Le sommeil participe à une bonne hygiène de vie. Avec l’alimentation et l’exercice physique, un bon sommeil est souvent la garantie d’une bonne santé sur le long terme. Respecter ces cycles du sommeil et son chronotype permet de respecter son rythme et de mieux vivre au quotidien. Un couche tôt sera par nature beaucoup plus actif et à l’aise le matin alors qu’un couche tard le sera le soir. Cette notion de chronotype est très importante pour trouver un travail en accord avec votre rythme. En effet, il est impensable pour certains de travailler dans des horaires tardifs ou de nuit puisqu’ils y seront chrono-biologiquement moins compatibles.

Êtes-vous un couche tôt ou un couche tard ?



Test : Quel dormeur êtes-vous ?


Test quel est votre profil et typologie de dormeur ?

Question 1/9

Quand le réveil sonne, …



Mise en garde sur les outils et les interprétations

Comment interpréter les résultats du test et mise en garde sur les outils

Entre 9 point et 13 points : un lève-tôt

Vous n’aimez pas rester au lit le matin pour faire la grâce matinée. Vous préférez profiter au maximum de la journée. Pour vous l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. C’est le matin que vous êtes le plus concentré et performant.
Même si vous faîtes aussi des exceptions, le soir, vous vous contentez d’activités calmes et vous ne tardez pas pour vous coucher. Vous avez rarement de difficultés pour vous endormir.

Entre 14 points et 22 points : en phase avec le rythme quotidien

Vos besoins de sommeil semblent parfaitement en accord avec votre rythme de vie. Quand le réveil sonne, vous êtes généralement prêt pour vous lever. Le soir vous vous coucher après le programme du soir à la télé. Bien sûr que vous faîtes aussi des exceptions. Surtout le weekend, vous en profiter pour vous coucher un peu plus tard et faire ensuite la grasse matinée le lendemain. Votre horloge biologique semble bien réglée sur votre rythme de vie.

Entre 23 points et 27 points : un couche-tard

Le soir, c’est votre moment. Vous êtes plein d’énergie, aimez sortir ou faire du sport. Vous vous concentré le mieux dans l’après-midi ou le soir. En revanche, vous avez beaucoup de mal à vous lever le matin. Vous appuyez 10 fois sur la fonction snooze de votre réveil avant de vous lever réellement au dernier moment. Si vous vous obligé de vous coucher plus tôt, vous n’arrivez pas à vous endormir et vous vous vautrez dans le lit. Votre horloge biologique est peut-être retardée.

Mise en garde sur les outils Sommeil.org

Vous venez de réaliser un test sur le chronotype. Cet outil peut mettre en avant certaines prédispositions envisageables pour qualifier une baisse de la vigilance et un manque de sommeil. La dette de sommeil chronique peut avoir une incidence importante sur votre santé à long terme. Seul un médecin peut poser un diagnostic sur votre état de santé.

Les résultats et interprétations des différents tests du site Sommeil.org vous permettent de recevoir des informations n’ayant aucune valeur médicale. C’est pourquoi vous ne devez en aucun cas, prendre les résultats d’un test comme un avis médical ni à une recommandation. L’interprétation des résultats du test ainsi que les données de ces derniers ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis, diagnostic ou traitement médical réalisé par un professionnel de la santé.