Mauvais matelas : les symptômes qui doivent vous alerter

Le rôle d’un matelas est loin d’être négligeable pour obtenir une bonne qualité de sommeil. Pour savoir si vous dormez sur un mauvais matelas, les symptômes sont à observer à plusieurs niveaux : votre santé physique et mentale d’un côté ; l’aspect de votre matelas de l’autre. Troubles respiratoires accrus, douleurs dorsales au réveil, raideur musculaire, mal aux jambes, sciatique peuvent être des signes d’un mauvais matelas. La qualité des produits, l’inadaptation du couchage à votre morphologie ou l’usure de votre literie peuvent être en jeu. 

Découvrez nos conseils pour identifier si votre matelas est à l’origine de votre sommeil perturbé et s’il est temps de le changer.

Mauvais matelas: 6 symptômes à reconnaître

Mauvais matelas

1- Déformations et affaissements

La déformation d’un matelas est un des premiers signes à considérer pour évaluer son état. Si vous constatez un affaissement au centre de votre matelas, c’est sans doute que celui-ci est en fin de vie. Ce creux est d’ailleurs problématique lorsque l’on dort à deux. On se crispe et s’accroche au bord du lit pour éviter de rouler au centre du couchage. 

D’autres déformations peuvent être visibles sur la surface de votre matelas, notamment si vous avez un matelas à ressorts. Elles peuvent provoquer une répartition inégale du poids corporel. Votre corps subit alors des points de pression excessifs. Vous risquez de souffrir de courbatures au réveil. Un matelas en bon état doit reprendre son aspect initial lorsque vous vous levez. C’est alors le gage qu’il vous assure encore un soutien uniforme et prévient les douleurs. 

2- Une chaleur désagréable

La question de la chaleur émanant de votre lit fait partie des symptômes d’un mauvais matelas. Effectivement, la mauvaise qualité de ce dernier peut contribuer à retenir la chaleur. Les causes possibles de cette chaleur nocturne excessive et désagréable sont :

  • une isolation thermique inadéquate, qui empêche la chaleur corporelle accumulée de s’échapper ;
  • des matériaux inadaptés, qui ont tendance à retenir la chaleur, comme la mousse de basse qualité ou les matériaux synthétiques peu respirants ;
  • une mauvaise conception qui entrave la circulation de l’air à travers le matelas et emprisonne la chaleur ;
  • une absence de régulation de la température, que l’on trouve par contre dans certaines produits de qualité supérieure (technologies à base de gel qui aide à dissiper la chaleur et à maintenir une température confortable) ;
  • une usure et un affaissement du matelas, avec pour conséquence, l’enfoncement du corps, une position propice à l’accumulation de chaleur. 

3- Coutil usé

Un coutil usé sur un matelas peut être un indicateur de mauvaise qualité ou de durée de vie dépassée. Le coutil est le revêtement extérieur du matelas. Cette enveloppe est souvent fabriquée à partir de tissus tels que le coton, le polyester ou le mélange de fibres synthétiques. Son usure peut indiquer des problèmes sous-jacents liés à la qualité initiale du matelas, à son soutien et à son hygiène. Un coutil de matelas qui s’use prématurément peut être un signe de mauvaise facture du matelas.

Si la conception du coutil laisse à désirer, il peut ne pas être prévu pour aider à réguler correctement l’humidité et la température. Cela peut favoriser l’apparition de taches (auréoles) et de moisissures. Ces dernières sont préjudiciables pour la santé. Elles peuvent affecter le système respiratoire. Les acariens, la poussière et d’autres allergènes s’accumulent plus aisément dans un coutil usé. Ce n’est pas sans conséquence sur l’augmentation du risque d’allergies et de problèmes respiratoires.

4- Douleurs dorsales et courbatures

symptômes de mauvais matelas

Si vous ressentez des douleurs dorsales fréquentes et des courbatures au réveil, votre matelas pourrait être en cause. Les raisons principales sont :

  • Le manque de soutien du matelas en mauvais état. Il vous contraint dans une posture qui exerce une pression excessive sur les muscles et les articulations. Résultat, vous souffrez de maux de dos, de sciatique, de mal aux jambes. 
  • La mauvaise répartition du poids : un mauvais matelas, ce n’est pas forcément un matelas trop usé. Il peut s’agir d’un matelas inadapté à votre morphologie, qui provoque des points de pression douloureux sur certaines parties du corps.
  • Un confort insuffisant : un matelas inconfortable, dont l’accueil ne vous convient pas, va vous inciter à bouger plus fréquemment pendant la nuit. Votre sommeil pourra en être perturbé. Douleurs musculaires et courbatures risquent de vous accompagner dès le réveil.
  • Une déformation du matelas : qu’il s’agisse d’un matelas de mauvaise qualité ou qui a trop vécu, son affaissement, ses déformations compromettent l’accueil soutenant, ferme et confortable qu’il est censé offrir. 

5- Perte de l’efficacité du soutien du matelas

Un matelas en bon état doit offrir un soutien uniforme et suffisamment ferme, pour maintenir l’alignement de votre colonne vertébrale. Si ce n’est pas le cas, votre matelas est soit de mauvaise qualité, inadapté à votre corpulence et sensibilité, soit trop usé. Pour savoir si votre matelas n’offre pas ou plus un soutien suffisamment efficace, surveillez notamment les symptômes suivants :

  • douleurs corporelles au réveil au niveau du dos, du cou, des épaules, des hanches, des jambes ;
  • raideur musculaire après une nuit de sommeil, sans efforts particuliers les jours précédents ;
  • mauvaise qualité du sommeil en raison de micro-réveils nocturnes fréquents, qui perturbent le cycle de sommeil, avec un sentiment de fatigue dès le réveil.

Ces symptômes sont les conséquences sur votre propre corps d’un mauvais matelas. Vous pouvez également constater visuellement la perte de son efficacité si des trous ou creux sont visibles en surface. Un matelas trop usé a également tendance à propager les mouvements du partenaire si son sommeil est agité.

6- Un sommeil non récupérateur

Un mauvais matelas présente des symptômes visibles sur lui-même et d’autres détectables sur le dormeur. C’est le cas lorsque la personne se plaint d’un sommeil non récupérateur. De nombreuses raisons peuvent être à l’origine d’un tel problème. Parmi elles, le mauvais état du matelas peut être en cause. 

Son manque de soutien, son absence de thermorégulation peuvent provoquer de fréquents réveils nocturnes. Vous pouvez vous rendormir et avoir l’impression d’avoir passé une bonne nuit. Néanmoins, vous vous levez fatigué. Vous pouvez également avoir du mal à vous rendormir après ces micro-réveils en pleine nuit. 

Un repos de mauvaise qualité a des répercussions dans la vie quotidienne. Il affecte notre énergie, notre humeur, notre bien-être en général, voire notre santé. Alors si aucune autre raison valable ne peut être à l’origine de votre sommeil perturbé, regardez du côté de votre matelas. 

Mauvais matelas: conséquences sur la santé

conséquences de mauvais matelas

Risque d’allergie aux acariens

Dormir sur un vieux matelas peut entraîner des conséquences néfastes pour la santé. Parmi elles, le risque d’allergie aux acariens est en bonne position. Les acariens sont des petites créatures microscopiques. Elles se nourrissent des peaux mortes et des huiles naturelles que notre corps libère pendant le sommeil. Un vieux matelas, tout comme un vieil oreiller, peuvent accumuler des acariens et leurs excréments. Ce sont d’ailleurs ces derniers qui sont à l’origine des réactions allergiques. 

Si vous avez un terrain déjà favorable, vos allergies existantes peuvent s’aggraver. Des problèmes respiratoires peuvent surgir. Les personnes souffrant d’asthme et sensibles aux allergènes sont particulièrement vulnérables à ces réactions allergiques.

Maux de dos

Vous souffrez d’un lumbago, d’une sciatique ? Un mauvais matelas est parfois responsable des maux de dos. Un matelas qui a perdu sa fermeté et son soutien peut entraîner une mauvaise posture pendant le sommeil. Il provoque alors des douleurs au niveau du dos et des muscles. Le manque de soutien de la colonne vertébrale peut :

  • créer des points de pression excessifs ;
  • compromettre l’alignement naturel du corps. 

Les douleurs dorsales au réveil peuvent affecter la qualité de vie. Et sur le long terme, elles entraînent des problèmes de mobilité. 

Renforcement de l’asthme et problèmes respiratoires

L’accentuation de l’asthme et des troubles respiratoires peut être la conséquence d’un matelas trop vieux. Un ancien matelas souffre souvent de l’accumulation d’allergènes : acariens, moisissures, squames de peau et autres particules de poussière s’entassent. Les réactions allergiques qui peuvent en découler risquent d’aggraver les problèmes respiratoires (congestions nasales) et l’asthme.

  • La moisissure peut envahir un matelas vieux et, de surcroît, mal entretenu, en raison de l’humidité accumulée. Les spores de ces moisissures sont présentes dans l’air. Elles peuvent être inhalées et exacerber toux et essouflements.
  • Les vieux matelas peuvent aussi libérer des particules fines dans l’air en raison de la détérioration et décomposition des matériaux. L’inhalation de ces particules, substances chimiques, voire composés organisques volatifs (COV) irrite les voies respiratoires. Elle aggrave les symptômes de l’asthme.

Enfin, le manque de soutien qui accompagne un matelas usé peut générer une mauvaise posture pendant le sommeil. Cette dernière peut restreindre la circulation de l’air dans l’appareil respiratoire. La conséquence est l’aggravation de certains problèmes de santé comme l’asthme.

Un stress accru

Un mauvais matelas peut avoir pour conséquence un sommeil agité. Le dormeur ne parvient pas à trouver une bonne posture. Il se réveille fréquemment. Les effets négatifs d’un sommeil perturbé sur la santé sont nombreux. Parmi eux, les études montrent un déséquilibre hormonal. Un mauvais sommeil peut entraîner une augmentation de la production de cortisol. Or, cette hormone peut produire une réponse exacerbée au stress, si elle est mal dosée. Après une mauvaise nuit, le stress s’invite malheureusement naturellement

  • On est de mauvaise humeur, faute d’avoir suffisamment dormi.
  • On redoute d’avoir sommeil en journée et d’être inefficace au travail.

On est stressé avant même d’avoir commencé la journée. 

Dormir sur de la moisissure

Un matelas ancien et mal entretenu peut favoriser la croissance de moisissures. L’accumulation d’humidité, de sueur et de saleté dans un matelas usé crée un environnement propice à la moisissure. Dormir sur un matelas contaminé par des moisissures peut être à l’origine de problèmes de santé : irritations cutanées, allergies et problèmes respiratoires. En effet, les moisissures libèrent des spores dans l’air. Elles peuvent être inhalées pendant le sommeil. Ces spores causent parfois des réactions allergiques et respiratoires chez les occupants de la literie.

Un défaut de mémoire

Un sommeil insuffisant ou de mauvaise qualité peut altérer les fonctions cognitives. Les personnes dont la nuit est perturbée manifestent des difficultés de :

  • concentration ;
  • mémorisation ;
  • prise de décision. 

Elles ont parfois une sensation d’incapacité à accomplir les tâches quotidiennes. Concernant la mémoire, celle-ci se consolide pendant le sommeil. En effet, le processus de mémorisation et de récupération des informations est à l’œuvre pendant qu’on dort. Dormir sur un matelas inconfortable, source de micro-réveils nocturnes peut perturber ces processus. C’est pourquoi la conséquence directe d’un mauvais matelas peut être le défaut de mémoire, d’attention et de concentration au quotidien. 

FAQ – mauvais matelas symptômes

Quelle est la durée de vie moyenne d’un matelas ?

Il est communément admis qu’un matelas dure en moyenne une décennie. Des études scientifiques ont montré qu’un matelas bien entretenu et de haute qualité peut offrir un soutien et un confort optimaux pendant environ dix ans. 
La durée de vie moyenne d’un matelas dépend donc de plusieurs facteurs :
le type de matelas ;
l’excellence de sa conception ;
la qualité de ses matériaux ;
sa fréquence d’utilisation ;
son entretien.
➡ Ainsi, les matelas en mousse premier prix ont tendance à perdre leur qualité plus rapidement qu’un matelas haut de gamme. Ils peuvent nécessiter un remplacement après seulement cinq ans. 
➡ En revanche, un matelas en latex naturel de haute qualité peut durer jusqu’à douze ans. 
➡ Il est important de prendre en compte ces facteurs lors de l’achat d’un matelas.
➡ Plus vous maintiendrez de bonnes habitudes d’entretien de votre matelas, plus vous prolongerez sa durabilité.

Comment réparer un mauvais matelas ?

Un matelas n’est pas vraiment un objet qui se répare, notamment s’il est initialement de mauvaise qualité. Dans de nombreux cas, il est plus judicieux de le remplacer. Néanmoins, pour pallier quelques problèmes mineurs d’un matelas en perte de qualité, voici quelques conseils pour prolonger sa durée de vie :
‣ Utilisez un surmatelas : un surmatelas de qualité peut aider à améliorer le confort et le soutien d’un matelas usé. Il permet d’ajouter une couche de rembourrage supplémentaire.
‣ Retournez le matelas : si votre matelas est réversible, essayez de le retourner régulièrement pour répartir l’usure de manière plus uniforme.
‣ Réparez les déformations : faites appel à un professionnel, utilisez de la chaleur pour la mousse à mémoire de forme. 
‣ Utilisez un support adéquat : assurez-vous d’utiliser un sommier ou un support approprié pour votre matelas. En effet, un mauvais support peut affecter sa durabilité.
‣ Gardez-le propre et sec : évitez les taches et l’accumulation d’humidité sur votre matelas. Utilisez une housse de matelas et nettoyez régulièrement votre literie.

Ces solutions sont loin d’être toujours efficaces. Elles peuvent ne fournir qu’un soulagement temporaire. 
Si les problèmes de votre matelas persistent malgré vos efforts pour le réparer, il est peut-être temps de considérer l’achat d’un nouveau. Seul le remplacement de votre matelas pourra vous assurer un sommeil de qualité. Dépenser son argent dans un nouveau matelas, c’est investir pour son confort et sa santé. 

Merci de donner votre avis post

Eté EMMA : jusqu'à -50% sur la literie

00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite