Comment laver un oreiller : le guide complet et détaillé

Sélectionner son oreiller idéal et profiter de ses bienfaits réparateurs au fil des nuits sont un véritable plaisir. Toutefois, lorsqu’on en vient à se poser la question de laver son oreiller, cela est bien souvent une tâche complexe et délicate. Suivant le type d’oreiller que vous possédez ou encore de l’état de salissure de ce dernier, les méthodes ne seront pas les mêmes.

Il est en effet primordial de laver régulièrement votre oreiller, et ce peu importe qu’il soit composé de plumes, de mousse, ou encore de matière synthétique. Sans lavage régulier, votre oreiller pourra jaunir, se dégrader, et renfermer odeurs et bactéries. Notre guide détaillé a été pensé sur mesure pour vous aider à savoir comment laver votre oreiller de la manière la plus adaptée à sa catégorie, ainsi que pour vous donner des astuces d’entretien à long terme.

5 bonnes raisons de laver votre oreiller

Les bonnes raisons de laver votre oreiller sont nombreuses, et parmi elles, nous avons sélectionné les plus pertinentes :

  1. Nettoyer les bactéries et la transpiration absorbées : 3n moyenne, nous perdons environ 1,5 litres de fluide corporel (transpiration, salive, humidité) par nuit, ce qui favorise les allergies et le développement des acariens et des bactéries sans assainissement régulier,
  2. Combattre les odeurs et les tâches : Au-delà de l’assainissement invisible de l’oreiller, il est tout autant important de lutter contre les odeurs persistantes et les éventuelles tâches, afin de conserver un maximum de confort d’utilisation et d’esthétique au quotidien,
  3. Redonner du gonflant à son oreiller : L’un des autres atouts dans le fait de laver son oreiller, est que cette opération permet de redonner du gonflant, de l’épaisseur, et d’ainsi améliorer la qualité de notre sommeil,
  4. Améliorer la qualité de sa peau : Bénéfice souvent oublié, l’amélioration de la qualité de la peau du visage est une conséquence agréable d’un oreiller entretenu et régulièrement lavé,
  5. Augmenter la durée de vie de son oreiller : Dernier argument mais non des moindre, entretenir régulièrement son oreiller permet d’en allonger considérablement la durée de vie et d’ainsi faire des économies.

Convaincu(e) ? Voici la première information à prendre en compte avant de laver votre oreiller : sa composition.

Bien laver son oreiller selon sa composition

Oreiller en synthétique, en plumes, en mousse, à mémoire de forme, ou encore en latex … De nos jours, les oreillers présents sur le marché montrent des compositions très variées.

La composition d’un oreiller joue sur le confort qu’il apporte, sur sa durabilité, ainsi que sur son esthétique. Mais il est également important de souligner que sa composition joue de plus un rôle prépondérant sur la manière dont il devra être entretenu et lavé. Ainsi, notre guide vise à vous expliquer les différentes méthodes à appliquer, en se basant sur la composition de votre oreiller.

Laver un oreiller synthétique

Les oreillers synthétiques font partie des oreillers les plus abordables financièrement, mais également des plus simples à entretenir.

Ainsi, afin de laver votre oreiller synthétique, il vous suffit de le placer dans le tambour de votre machine à laver, et de lancer un programme de lavage à 40 degrés. Il ne faut pas hésiter à utiliser votre lessive habituelle, voire à y ajouter une demi-tasse de bicarbonate de soude afin d’intensifier la purification et l’éclat de blancheur de votre oreiller. Quant au séchage, vous pouvez parfaitement opter pour un séchage directement en sèche-linge, sans avoir à craindre la moindre détérioration de votre oreiller.

Astuce bonus : Pour éviter que votre oreiller ne s’affaisse et perde de son moelleux, nous vous recommandons de remplir un maximum le tambour de votre machine à laver, avec par exemple votre couette ou votre linge de lit, ou encore de laver vos oreillers par lot de 2.

Laver un oreiller en plumes ou en duvet

Un oreiller en plumes ou en duvet est plus sensible qu’un oreiller synthétique, et nécessite de ce fait un lavage délicat et minutieux.

La première recommandation que nous vous faisons est de vous fier aux conseils de lavage mentionnés par le fabricant de votre oreiller. De manière générale, vous pouvez très bien laver votre oreiller en plumes ou en duvet en machine à 40 degrés, cependant veillez à bien sélectionner un essorage lent soit délicat, et non un essorage classique (en termes de tours/minute). De même, vous pouvez parfaitement utiliser votre lessive habituelle et du bicarbonate de soude.

Concernant son séchage, un séchage à l’air libre est vivement déconseillé. De l’humidité pourrait subsister dans votre oreiller et générer des odeurs désagréables, et cela prendrait beaucoup de temps, plusieurs jours. Il vous est parfaitement possible de sécher votre oreiller en plumes ou en duvet au sèche-linge, mais ici encore, veillez à sélectionner un faible nombre de tours/minute, sans hésite à renouveler l’opération à travers 2 ou 3 cycles de séchage afin d’être garanti que toute l’humidité a été évacuée.

Astuce bonus : Emmener votre oreiller en plumes ou en duvet au pressing pour un lavage à sec est une option coûteuse, mais facile et garantie sans faux pas.

Laver un oreiller en latex

S’agissant des oreillers en latex, la tâche est bien plus complexe. Le latex étant une matière très spéciale, un oreiller composé de latex ne peut ainsi absolument pas être lavé par le biais des méthodes classiques. Un lavage en machine, ainsi qu’un lavage à la main, sont tous deux radicalement déconseillés.

L’eau agirait sur le latex de manière nocive, venant déformer complètement votre oreiller et lui retirer l’ensemble de ses propriétés de confort et d’esthétique.

Deux solutions alternatives s’offrent à vous. Tout d’abord, mettre à l’air libre et aérer tous les jours ou tous les deux jours votre oreiller en latex, afin de libérer un maximum de bactéries et de faire circuler de l’air. Ensuite, de changer plus régulièrement vos taies d’oreillers et housses de protection d’oreillers comparé à un oreiller composé d’une autre matière. Par exemple, changez vos taies d’oreillers chaque semaine.

Laver un oreiller à mémoire de forme

Tout comme les oreillers en latex, ceux à mémoire de forme sont extrêmement confortables et presque addictifs au quotidien, mais sont en conséquence plus difficiles à laver et à entretenir. Il est donc déconseillé de le laver à la machine ou encore à la main. Le placer à l’air libre de manière quotidienne et changer fréquemment les taies d’oreiller sont des méthodes qui suffiront à l’entretenir.

Pour les oreillers en latex et ceux à mémoire de forme , nous vous recommandons de vous reporter à la section relative aux nettoyeurs vapeurs du présent guide. Cette section vous expliquera les principaux atouts de cet outil, et vous apportera une alternative très intéressante au lavage en machine.

Maintenant que les différentes méthodes de lavage, en machine à laver ou par aération, ont été mises en avant, il est également utile de se pencher sur les solutions s’offrant à vous lorsque votre oreiller est d’ores et déjà jauni.

Comment agir sur un oreiller déjà jauni ?

Un oreiller jauni fait souvent peur, et bon nombre de particuliers pensent qu’un oreiller jauni est un oreiller bon à jeter, trop abîmé, irrécupérable. Et pourtant ce n’est pas du tout le cas. Laissez-nous vous conseiller en la matière. Un oreiller jauni n’est pas synonyme d’un oreiller destiné à être automatiquement mis à la poubelle. Un oreiller jauni est simplement un oreiller n’ayant pas été correctement et/ou régulièrement entretenu, et témoignant d’une certaine crasse.

La principale cause du jaunissement des oreillers est la transpiration. En effet, chaque nuit, nous perdons environ 1.5 litres d’eau, essentiellement sous forme de transpiration. Notre oreiller vient absorber cette transpiration, et s’il n’est pas lavé à fréquence régulière, ladite transpiration accumulée viendra modifier la couleur de l’oreiller et laisser un spectre jaune sur l’ensemble de sa surface. Un simple passage à la machine à laver peut vous sembler être la méthode la plus rapide et simple pour déjaunir votre oreiller, mais cela ne sera malheureusement pas suffisant.

Nous vous conseillons ici de vous équiper d’eau chaude (une bouilloire électrique vous fera gagner du temps), de cristaux de soude, de javel, de votre lessive habituelle et d’une tasse classique. En conservant pour le moment votre oreiller jauni de côté, ajoutez une tasse de chacun des éléments listés ci-avant dans votre machine, et faites-la tourner afin que ces ingrédients se dissolvent entre eux. Une fois cela fait, vous serez en mesure de mettre votre oreiller jauni dans votre machine et de lancer un cycle de lavage classique, puis d’attendre. En fin de cycle, votre oreiller ressortira propre et tout neuf.

Vous pouvez également remplacer les cristaux de soude et la javel en toute simplicité par du jus de citron.

Astuce bonus : si la couleur jaune persiste un tant soit peu, n’hésitez pas à renouveler l’opération une seconde fois pour récupérer un éclat de blancheur optimal.

En guise de prévention, vous pouvez veiller à laver régulièrement votre oreiller.

À quelle fréquence faut-il laver son oreiller ?

Laver son oreiller à une bonne fréquence est l’astuce numéro un pour préserver votre confort et sa durabilité. Il est en général recommandé de changer ses oreillers pour les remplacer par des oreillers neufs tous les 3 ans. Mais entre-temps, les laver tous les 3 mois pour les synthétiques, et tous les 6 mois pour les plus sensibles en plumes est l’idéal.

Qu’en est-il pour enlever les tâches d’un oreiller ?

Au-delà du jaunissement ou du lavage complet d’un oreiller, savoir le détacher vous sera utile au quotidien. Parfois, une simple tâche peut être présente, sans nécessiter un lavage complet, surtout si l’oreiller a été lavé il y a peu de temps. En effet, laver un oreiller trop régulièrement n’est pas une bonne idée, car cela risque d’apporter les effets contraires à ceux attendues : au lieu de nettoyer et d’entretenir la qualité de votre oreiller, des lavages répétitifs et trop rapprochés viendraient l’abîmer.

Lorsque votre oreiller est propre en soi mais que vous désirez uniquement enlever une ou plusieurs tâches, il vous suffit de mélanger des petites quantités de vinaigre blanc, bicarbonate de soude et détergent à vaisselle doux. Ensuite, pulvérisez cette solution sur l’emplacement de la tâche sans imbiber pour autant votre oreiller, puis à l’aide d’un chiffon doux, tamponnez votre oreiller pour étaler la solution et faire naturellement disparaître ladite tâche.

Le lavage en machine, le lavage à la main ou encore le traitement des tâches ne sont pas les seules solutions s’offrant à vous. Grâce aux technologies modernes, vous pouvez également vous équiper d’un nettoyeur textile vapeur. Davantage de détails dans la section suivante.

Autre possibilité : laver et désinfecter un oreiller à la vapeur

Que ce soit par manque de temps ou par inquiétude de commettre des erreurs et d’abîmer vos oreillers, vous pouvez parfaitement remplacer le lavage classique à la machine de vos oreillers par un lavage à la vapeur.

Dans cette optique, une multitude de nettoyeurs textiles vapeur existent sur le marché, dans toutes les gammes de prix et de toutes les tailles. Ainsi, vous aurez le choix entre de grands balais vapeur adaptés à la fois aux tapis, aux canapés et aux plus petits textiles tels que les couvertures ou les oreillers, et des formats portables à la main, particulièrement pratiques pour une manipulation rapide et peu encombrante.

Sur ce point, il est important de bien choisir un nettoyeur vapeur spécialement conçu pour traiter les surfaces textiles, car il sera de ce fait adapté à vos matériaux textiles sans risque de les brûler ou de les dégrader. L’atout principal d’un nettoyeur vapeur est sa capacité à complètement désinfecter toutes vos surfaces textiles, sans nécessiter de les mouiller ou même de les déplacer.

Pour nettoyer et désinfecter votre oreiller à la vapeur, il vous suffit ainsi de passer votre nettoyeur vapeur sur votre oreiller, lequel est posé à plat. En quelques minutes, l’ensemble des bactéries, des allergènes et même des tâches superficielles seront éliminés. Et cela peu importe la composition de votre oreiller, le procédé vapeur étant particulièrement respectueux de la structure de tout oreiller.

Tous les points relatifs à l’entretien préventif des oreillers, à leur lavage, à la suppression des tâches, ainsi qu’à leur désinfection vapeur, ayant été abordés, notre guide va maintenant vous aiguiller dans la comparaison des divers oreillers du marché.

Notre sélection des meilleurs oreillers du marché

Il est souvent complexe de se repérer parmi la multitude des offres d’oreillers, de tout type de garnissage, proposés sur le marché. La taille, la composition, la marque, la garantie fabricant, la popularité … Les critères de sélection sont tout autant variés que nombreux.

Notre but est ici de vous proposer un top 3 des meilleurs oreillers du marché.

L’oreiller Tediber : doux et ultra-confortable

Tediber est une marque de literie connue et reconnue, pour laquelle il n’est plus nécessaire de faire de publicité. Proposant différents produits de literie de haute qualité( comme par les matelas, les couettes, ), vous y trouverez sans le moindre doute l’oreiller de vos rêves, dans tous les sens du terme.

L’INCROYABLE OREILLER Tediber
L’INCROYABLE OREILLER Tediber
Points forts
  • Gonflant particulièrement confortable, venant même soulager les personnes souffrant de douleurs à la nuque ou au dos.
  • Housse en coton sergé, un matériau respirant et incroyablement doux, sans oublier hypoallergénique.
  • Régulation parfaite de la température, évitant ainsi un excès de chaud et de froid.
  • Finitions haut de gamme, cousues à la main, sans risque de perte de garnissage.
  • Fabrication 100% française et éco-responsable, ce qui ajoute une valeur ajoutée très appréciable.
  • 100 nuits d’essai gratuit allant de pair avec eux, vous permettant de vous forger un avis fiable sur leur utilisation quotidienne.
Points faibles
  • le prix, les oreillers Tediber demandant un investissement important, de l’ordre de 85€ par oreiller.
  • la taille maximale étant de 60×60 cm, la marque ne propose donc pas d’oreillers de la taille 65×65 cm.

Outre ces points, tous les oreillers Tediber sont certifiés OEKO-Tex Standard 100 n° CQ 1124/2IFTH, une garantie qualité indéniable. Concernant les conditions d’achat et de retour, au-delà des 100 nuits d’essai gratuit déjà citées, vous bénéficierez également d’une livraison express et gratuite dans un délai de 24/48h sur un créneau pré-sélectionné, de la possibilité d’opter pour un paiement en 3x sans frais à partir de 100€, de la flexibilité d’un financement en 12x à partir de 300€, et un retour totalement gratuit.

Les oreillers Tediber disposent de plus d’une garantie pleine de 5 ans, couvrant donc l’intégralité de la valeur de l’oreiller durant cinq années complètes.


L’oreiller Wopilo Plus : ergonomique et ajustable

L’oreiller de la gamme Wopilo Plus est un concurrent direct de Tediber, par la qualité de ses finitions et la fiabilité de sa composition. Toutefois, il reste très différent dans ses caractéristiques.

oreiller wopilo plus
oreiller wopilo plus
Points forts
  • Une hauteur et fermeté ajustables, grâce au sachet de garnissage fournit avec l’oreiller, permettant de le rendre plus ou moins ferme.
  • Des finitions haut de gamme en percale de coton 91 fils / cm3.
  • Une fabrication 100% française gage de qualité.
  • Cœur en mousse à mémoire de forme, offrant des nuits pleinement réparatrices.
Points faibles
  • Prix très élevé, parmi les plus chers du marché, compter 99€ par oreiller ou 189€ pour le lot de 2.
  • Format détonnant de 43x62cm, impliquant donc d’avoir ou de racheter des taies d’oreillers de taille 50×70 cm.
  • la prise en main du système poche fine/poche épaisse, qui est un atout d’ajustabilité mais peut-être complexe à maîtriser au début.

Bien entendu, l’oreiller Wopilo Plus est certifié OEKO-Tex 100, et fabriqué dans un atelier en France labellisé EPV, Entreprise du Patrimoine Vivant. Concernant les conditions d’achat et de retour, vous disposerez d’une période d’essai gratuite de 30 jours, de livraisons et retours totalement gratuits , et d’un paiement intéressant en 3x sans frais.



L’oreiller Kipli latex naturel : l’alternative 100% éco-responsable

Le 3e et dernier oreiller que nous vous recommandons est l’oreiller Kipli en latex naturel.
Produit éco-responsable par excellence, cet oreiller vous propose une nouvelle manière d’envisager votre sommeil, en abandonnant toute matière plastique ou artificielle. La gamme Kipli insère ainsi une dose agréable de naturel dans votre quotidien, ce qui constitue de plus un engagement environnemental particulièrement adapté à l’évolution des mentalités de consommation. En choisissant ce produit, vous serez en mesure de combiner confort nocturne et choix éco-responsable et durable sur le long-terme.

Oreiller en latex naturel
Oreiller en latex naturel
Points forts
  • Composition 100% naturelle en latex biologique, excluant ainsi tout traitement chimique dans le processus de fabrication et étant biodégradable.
  • Fabrication réalisée totalement à la main en Italie, garantie de confort et de durabilité.
  • Fermeté estimée à 7-8/10, inscrivant cet oreiller comme un compagnon idéal pour la qualité de votre sommeil et de votre maintien cervical.
  • Housse en coton bio et Tencel lavable en machine, ainsi facilement amovible et parfaitement adapté à un lavage en machine à 30 degrés.
  • Prix plus abordable que ses concurrents, fixé à 75€ par oreiller.
  • Pour tout nouvel inscrit à leur newsletter, Kipli plante un arbre en collaboration avec Boomforest.
Points faibles
  • Taille spéciale de 42×62 cm, ainsi différente du classique 60×60 ou 65×65 que vous avez sans doute actuellement chez vous, et impliquant le rachat de taies d’oreillers de la taille adaptée,
  • Composition en latex qui peut ne pas convenir à tout le monde du fait de sa grande fermeté,
  • Marque moins réputée que les autres et cumulant ainsi un nombre d’avis clients moins important pour se renseigner en amont,
  • Livraison assez longue de 10 jours ouvrés, impliquant un certain délai de patience.

Cet oreiller possède de plus 3 certifications. Parmi elles, on compte la certification OEKO-Tex Standard 100, le label Eurolatex pour la composition en latex naturel, et enfin la certification Eco-Institut signifiant que l’oreiller et son processus de fabrication n’émettent aucune émission toxique ou chimique.
Concernant les conditions d’achat et de retour proposées par la marque Kipli, il faut compter un délai de livraison de 10 jours ouvrés, un délai contrebalancé par une livraison gratuite, une garantie de 2 ans vous protégeant de tout vice ou défaut de fabrication, et enfin une possibilité de paiement en 3x sans frais à partir de 100€.


Nous espérons que notre classement détaillé des 3 meilleurs oreillers du marché vous aidera dans vos recherches et dans vos comparaisons.
Dernier point de notre guide : le cas de la fin de vie des oreillers, et comment et où s’en débarrasser

Où jeter ses vieux oreillers ?

Lorsqu’il n’est plus question de laver ou de désinfecter votre oreiller, mais uniquement de le jeter car vous l’avez depuis de très longues années, là encore nous pouvons vous donner des astuces intéressantes.
Tout d’abord, pourquoi pas donner une seconde vie à vos vieux oreillers en en faisant don à des chenils et refuges pour animaux de type SPA ? En effet, les refuges pour animaux ont sans cesse besoin d’oreillers, peu importe le fait qu’ils soient usés et vieux. Il vous suffit de les appeler ou de leur envoyer un mail afin de connaître les détails logistiques pour leur donner vos vieux oreillers : le leur déposer en voiture, prendre rdv avec eux pour qu’ils viennent les récupérer chez vous, etc.
Ensuite, vous pouvez également choisir de les déposer dans un centre de recyclage textile proche de chez vous. Ce type d’information est facile à trouver sur internet.
Autre option : Vider le garnissage en plumes ou en duvet dans un bac à compost, pour une démarche éco-responsable.

Voici un rapide résumé de notre guide de lavage des oreillers :

1- Se baser sur le type de garnissage de l’oreiller (synthétique, plumes, mousse à mémoire de forme):

Les oreillers synthétiques se lavent en toute simplicité à la machine, à 40 degrés, et passent également au sèche-linge,

Les oreillers en plumes peuvent aussi être lavés en machine à laver et y être sécher, cependant veiller à un faible nombre de tours/minute, soit un programme délicat,

Ceux en latex ou à mémoire de forme ne doivent surtout pas être lavés de ces manières, il faut éviter l’eau, et plutôt miser sur leur aération quotidienne et un changement très régulier des taies d’oreillers,

2- Les éventuelles tâches peuvent être enlevées en tamponnant une solution composée notamment de vinaigre blanc et de liquide vaisselle doux à l’aide d’un chiffon, sans imbiber le coussin,

3- Un nettoyeur vapeur spécial textile sera votre meilleur allié pour désinfecter vos oreillers sans avoir besoin de les laver,

4- Vos oreillers en fin de vie peuvent être donnés à des refuges pour animaux, recyclés ou mis dans des bacs à compost pour les garnissages en plumes et duvet,

5- Tediber, Wopilo Plus et Kipli sont les 3 meilleures références du marché en matière d’oreillers, foncez.

Ainsi, peu importe votre budget, vos exigences de qualité et de fabrication, la taille d’oreiller désirée ou encore votre garnissage idéal, notre guide a été pensé pour vous donner l’ensemble des conseils indispensables pour correctement laver vos oreillers, ainsi que pour choisir les prochains.

MOIS DU BLANC

Jusqu'à -60% sur vos marques de literie préférées