Dormir la bouche ouverte : causes, conséquences et solutions

Dormir la bouche ouverte peut avoir un impact négatif sur notre santé bucco-dentaire et la qualité de notre sommeil. En effet, ce phénomène peut causer une diminution de la salive, une sécheresse buccale, une augmentation de l’acidité dans la bouche, le développement des bactéries, des caries, des inflammations, des infections, des problèmes orthodontiques et des ronflements excessifs. Dormir la bouche ouverte peut aussi favoriser les ronflements et le fait de baver en dormant. Pour éviter tous ces inconvénients, nous vous livrons quelques pistes sur l’origine de cette respiration buccale. Des solutions pour dynamiser la respiration nasale vous attendent aussi.

Dormir la bouche ouverte : effet négatif sur la santé buccale

Dormir la bouche ouverte

1) Respirer par la bouche : moins de salive, plus d’acidité et de caries

Lorsque l’on dort avec la bouche ouverte, la salive ne circule plus correctement. Cela peut entraîner une sécheresse buccale ou xérostomie. Or la salive est importante notre santé bucco-dentaire. Son insuffisance peut entraîner des problèmes de déglutition, une mauvaise haleine et des infections de la bouche.

En Nouvelle-Zélande, des chercheurs se sont intéressés à l’impact de la respiration buccale sur l’érosion de l’émail dentaire. Pendant leur étude publiée dans le journal of oral rehabilitation, ils ont mesuré l’acidité de la bouche des participants durant leur sommeil. Ceux qui dormaient en respirant par la bouche avaient un taux d’acidité plus élevé, soit un pH de 6,6 contre 7,7 pour les dormeurs respirant par le nez. Certains patients ont même vu leur pH descendre à 3,6, taux équivalent à celui mesuré chez des personnes consommatrices des boissons acides avant de dormir.

Ces scientifiques néo-zélandais ont pu constater que la respiration buccale pendant la nuit était responsable d’une sécheresse de la bouche et donc d’une diminution de salive. Or cette salive forme un film protecteur sur les dents, les protège contre les acides et les bactéries. La dégradation, voire l’absence de ce film protecteur accroît le risque d’usure de l’émail des dents. De quoi laisser le champ libre aux bactéries pour créer des caries.

2) Sommeiller la bouche ouverte : bactéries et mauvaise haleine au programme

La salive contribue aussi à éliminer les débris alimentaires. Dormir la bouche ouverte, c’est s’exposer à une croissance des bactéries dans la cavité buccale et notamment celles responsables de la mauvaise haleine.  Cette insuffisance salivaire peut altérer la composition de la flore bactérienne présente dans la bouche. Parmi ces micro-organismes, les bactéries dites putréfiantes vont prédominer et altérer notre santé bucco-dentaire. Elles peuvent alors causer des odeurs déplaisantes.

Les bactéries stagnent dans la plaque dentaire. Elles peuvent provoquer des réactions inflammatoires. Ces inflammations peuvent à leur tour conduire à des infections graves.

3) Dormir la bouche ouverte : problèmes orthodontiques potentiels

Les professionnels de santé ont également constaté que dormir la bouche ouverte peut avoir des répercussions sur l’alignement des dents.  Des problèmes orthodontiques peuvent apparaître, particulièrement chez les enfants en pleine croissance.

La pression exercée par la langue et les joues peut en effet ne plus être suffisante pour maintenir les dents en place. Cela peut entraîner des malocclusions dentaires, des problèmes d’élocution et des douleurs à la mâchoire.

Dormir la bouche ouverte et troubles du sommeil : quelles conséquences ?

1) Des ronflements excessifs

Dormir la bouche ouverte peut augmenter le risque de ronflement.  Cette attitude favorise en effet le relâchement des muscles de la gorge et de la langue. Des turbulences peuvent alors se produire au passage de l’air inspiré. Les tissus mous de l’isthme du gosier peuvent se mettre à vibrer sous l’effet de l’air. Ils n’ont pas la tonicité nécessaire pour laisser passer l’air sans vibration. Ce vibrato des tissus relâchés provoque alors un son caractéristique du ronflement. Cela peut être comparé à une voile de bateau relâchée qui bat dans le vent, créant un bruit de battement. A contrario, le nez agit lui comme un filtre naturel. Il humidifie et réchauffe l’air inspiré, ce qui facilite son passage dans les voies respiratoires.

2) Un risque d’apnée du sommeil accru

L’apnée du sommeil se caractérise par des pauses respiratoires pendant la nuit. Ces interruptions de la respiration peuvent provoquer des micro-réveils. Le dormeur peine à atteindre le sommeil profond récupérateur. Respirer par la bouche en dormant peut augmenter ce risque d’apnée du sommeil, tout comme elle peut en être un symptôme.

En effet, lorsque l’on dort la bouche ouverte, les muscles de la gorge et de la langue peuvent se relâcher. Les voies respiratoires peuvent se retrouver obstruées pendant le sommeil. En plus du ronflement provoqué, les interruptions de la respiration peuvent s’enchaîner. Elles viennent perturber la qualité du sommeil et privent d’oxygène l’organisme.

Les résultats d’une étude menée par des chercheurs brésiliens en 2016 a montré les difficultés d’apprentissage plus grandes rencontrées par les enfants respirant par la bouche. Ces enfants manquent de sommeil réparateur : leur concentration baisse, leur mauvaise humeur s’accroît. Cette insuffisance de sommeil de qualité peut aussi être source d’énurésie.

Par ailleurs, pour les patients ayant l’habitude de respirer par la bouche, le traitement pour des ronflements pathologiques ou une apnée du sommeil peut s’avérer inefficace.

Effectivement, avec un masque de Pression Positive Continue (PPC) nasal, ils vont poursuivre cette respiration buccale. Pour éviter cette fuite, il convient de bien choisir son masque. Sur certains modèles, la bouche est maintenue fermée. Le dispositif oblige l’air à passer par le nez, dans un sens comme dans l’autre.

Pourquoi dormez-vous la bouche ouverte ? : 5 pistes à explorer

Mais quelles raisons nous poussent à dormir, parfois, voire toujours, la bouche ouverte ? Nous l’avons vu, les conséquences pour notre santé sont négatives… sans parler du fait que baver en dormant est loin d’être satisfaisant !

1 – Souffrir d’infections respiratoires et de problèmes de santé

Asthme, sinusite, allergies saisonnières, rhume, grippe… voici un petit florilège des problèmes de santé qui ont souvent pour répercussion de dormir la bouche ouverte. Ces infections ont en point commun de réduire la capacité respiratoire nasale. Pour compenser le manque d’oxygène, le malade se met à respirer par la bouche.

2 – Adopter une mauvaise position pour dormir

Il est fréquent que la posture de sommeil sur le dos s’accompagne d’un sommeil avec la bouche ouverte. Quel dommage quand on sait que cette position est une des meilleures à adopter pour le bien-être de son dos. Toutefois, un oreiller adapté peut éviter cette ouverture de la cavité buccale même en dormant sur le dos. La posture sur le côté ou le ventre diminue le risque de dormir la bouche ouverte. (Découvrez notre article qui vous présente en détail dans quelle position vous devez dormir)

3 – Anatomie : surpoids et problèmes congénitaux

L’anatomie peut inciter notre corps à préférer la respiration par la bouche au lieu du nez. Il est fréquent que les personnes en surpoids aient des problèmes respiratoires et/ou aient besoin de plus solliciter leur organisme pour respirer. Elles sont donc plus enclines à dormir la bouche ouverte.

De même, des problèmes congénitaux peuvent affecter les principales structures des voies respiratoires supérieures. Forme du nez, de la mâchoire, déviation de la cloison nasale, dilatation des amygdales peuvent entraver la respiration. Ces inconvénients poussent à dormir la bouche ouverte. Une intervention chirurgicale pour redresser la cloison nasale ou procéder à l’ablation des amygdales peut être une solution.

4 – Tabagisme

La muqueuse des voies respiratoires est, dans certains cas, irritée par le tabagisme. Sa congestion et son gonflement rendent la respiration nasale difficile. L’individu compense alors l’air manquant en respirant par la bouche.

5 – Literie usagée et/ou inadaptée

L’impact de la qualité du matelas sur le sommeil est indéniable. Un matelas trop usé, dont l’accueil n’est plus adapté, peut affecter les habitudes de sommeil. Il peut pousser à adopter des positions qui vont contribuer à dormir la bouche ouverte.

Les solutions pour retrouver une respiration par le nez

1) Les méthodes naturelles pour améliorer la respiration nasale

Les solutions suivantes soutiendront une respiration par le nez et éviteront de baver en dormant la bouche ouverte :

  1. Le nettoyage du nez, en lavant régulièrement les fosses nasales avec une solution saline, contribue à éliminer les obstructions nasales ;
  2. L’inhalation de vapeurs d’eau chaude avec quelques gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus, décongestionne les voies nasales ;
  3. Les exercices de respiration concourent à renforcer les muscles de la gorge et du nez, pour soutenir la respiration nasale ;
  4. Les changements de position pendant le sommeil, en évitant notamment la position sur le dos, participent à la réduction des obstructions nasales. Associés à un matelas et un oreiller adaptés, ils diminuent le risque de dormir la bouche ouverte ;
  5. Une bonne hydratation contribue à garder les muqueuses nasales humides et limite leur obstruction ;
  6. Un purificateur et humidificateur d’air permet de maintenir un air sain et humide dans la chambre ;
  7. Les thérapies alternatives, telles l’acupuncture et l’homéopathie, peuvent venir au secours de la respiration nasale chez certaines personnes.

2) Les traitements médicaux pour optimiser la respiration nasale

Dans certains cas, consulter un médecin permettra de déterminer la meilleure approche de traitement pour arrêter de baver en dormant la bouche ouverte.

Le médecin pourra recommander, selon l’origine du problème :

  1. L’usage, sans abus, de sprays nasaux pour décongestionner les voies nasales ;
  2. La prise d’antihistaminiques en cas d’obstruction nasale due à une allergie. Ils permettent de réduire l’inflammation. Si celle-ci est trop importante, des stéroïdes nasaux peuvent également être prescrits ;
  3. Le recours à un embout buccal anti-ronflement qui se fixe à la mâchoire supérieure la nuit pour garder la bouche fermée pendant le sommeil, sans risque d’étouffement ;
  4. L’utilisation de bandelettes qui s’adaptent sur la cloison du nez et soutiennent une respiration nasale ;
  5. L’intervention chirurgicale, dans les cas les plus graves, pour corriger les problèmes anatomiques, tels que les déviations de la cloison nasale, les polypes nasaux ou des amygdales encombrantes.

La solution de ruban adhésif qui vise à scotcher les lèvres pour éviter d’ouvrir la bouche et de ronfler la nuit est déconseillée par les médecins. Très visible sur les réseaux sociaux comme TikTok, cette solution peut s’avérer dangereuse. Ne pas pouvoir ouvrir la bouche pendant un arrêt intempestif de la respiration, en raison par exemple d’une apnée du sommeil ignorée, peut provoquer l’étouffement.

FAQ – Dormir la bouche ouverte

Comment savoir si vous dormez la bouche ouverte ?


Plusieurs symptômes à surveiller peuvent vous aider à détecter un problème de respiration buccale durant le sommeil :

1• Ronflement : ronfler durant son sommeil peut être un signe que l’on dort la bouche ouverte ;
2• Apnées : l’impression de manquer d’air pendant qu’on dort peut être due à une respiration par la bouche ;
3• Augmentation des caries : dormir la bouche ouverte peut affecter le pH de notre bouche. Cela crée des conditions idéales de vie pour les bactéries responsables des caries ;
4• Accumulation des infections de la gorge et écoulement nasal répété : les muqueuses de la gorge n’ayant pas les moyens de défense naturels du nez, dormir la bouche ouverte augmente le risque d’infections des voies respiratoires supérieures ;
5• Bouche sèche, irritation de la gorge, voix rauque : le passage de l’air dans la gorge peut dessécher et irriter les muqueuses. Cela peut provoquer un effet de voix enrouée ;
6• Problèmes de repos : une respiration par la bouche peut perturber le sommeil et être responsable de fatigue et mauvaise humeur au réveil ;
7 Oreiller et drap mouillés : si votre oreiller est mouillé ou si vous découvrez des traces là où se trouve votre tête sur l’oreiller et le matelas, il peut s’agir de signes que vous bavez en dormant… et avez donc tendance à avoir la bouche ouverte pendant la nuit.Oreiller et drap mouillés : si votre oreiller est mouillé ou si vous découvrez des traces là où se trouve votre tête sur l’oreiller et le matelas, il peut s’agir de signes que vous bavez en dormant… et avez donc tendance à avoir la bouche ouverte pendant la nuit.

Merci de donner votre avis post
Soldes d’été Emma jusqu’à -50% + 10% suppl. avec SOMMEIL10
00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite