Heure de sommeil par âge

Selon une étude menée en France, la quantité moyenne de notre sommeil ne cesse de se dégrader.  En effet, une personne sur trois se dit insatisfaite. De plus en plus de personnes disent souffrir régulièrement d’insomnie.  Les raisons de ces résultats ? De mauvaises manies qui influent sur la durée de notre nuit.  Les Français dorment environ 1h30 de moins qu’il y a 50 ans.

Or, nous le savons, le manque de sommeil a des conséquences néfastes sur la santé.  Cela peut entraîner divers troubles comme des maladies cardiaques ou encore du diabète. Mais de combien d’heure de sommeil par âge avons-nous besoin ? Cela varie selon les besoins de chacun.  Nous ne sommes malheureusement pas tous égaux face au sommeil.  Afin de vous aider à adopter de meilleures routines nocturnes, nous allons nous intéresser à l’heure de sommeil par âge. 

En quoi le sommeil est-il important ?

Comme nous l’avons évoqué, un manque de sommeil peut avoir des conséquences désastreuses sur la santé.  Une nuit réduite de temps en temps n’aura pas d’autres conséquences qu’une fatigue le lendemain. Mais si cela se produit fréquemment, votre santé, et vos capacités cognitives, vont se détériorer. 

Les perturbations du sommeil sont la cause de diverses maladies, aussi bien physiques que psychiques.  Si vous souffrez régulièrement d’insomnie, vous vous apercevrez vite que votre productivité baisse, et que votre humeur change très rapidement.  

Mais ce n’est pas tout, de mauvaises habitudes influent aussi sur votre organisme. En effet, des études ont montré un lien entre un sommeil insuffisant et le surpoids, voire l’obésité. 

Si le besoin varie selon les personnes, la fonction du sommeil reste la même. Et elle est multiple : 

  1. Il permet de récupérer de la fatigue physique, notamment lors du cycle profond au cours de la nuit. 
  2. Bien dormir favorise la récupération de la fatigue intellectuelle, surtout pendant la phase de sommeil paradoxal
  3. Avoir une bonne fréquence de sommeil aide à lutter contre le stress et les sautes d’humeur.
  4. Dormir suffisamment permet de développer et de restaurer le système immunitaire. Ce qui est indispensable pour aider le corps à rester en bonne santé. 

Heure de sommeil de la naissance à 4 mois

Tous les parents le savent, un bébé a besoin d’une énorme accumulation de sommeil pour un bon développement.  Normalement, un bébé dort entre 14 et 18 heures par jour. Généralement par tranche de 3-4 heures.  Il est normal qu’un bébé se réveille régulièrement, notamment pour boire. En grandissant, il aura tendance à le faire de moins en moins, jusqu’à faire une nuit complète jusqu’au matin. 

Pour que le nourrisson prenne de bons réflexes, il est important d’établir des rituels de sommeil.  Par exemple, il a été montré que la lecture du soir, allongé sur son matelas, favorise un endormissement plus rapide. En effet, son cerveau comprendra que c’est le signal qu’il doit dormir, et enverra le message à tout l’organisme. De plus, le moment de la lecture du soir est une période privilégiée entre le nourrisson et ses parents. 

Pour bien dormir, il est important de privilégier un matelas dur. Comme par exemple ceux de la marque Tediber. En plus d’être fabriqués nationalement, ils sont disponibles dans 13 tailles. De quoi s’adapter à tous les types de couchage pour bébé (Découvrez le matelas bebe Tediber).

Heure de sommeil de 1 à 2 ans

Un enfant dort en temps normal 11 à 14 heures par jour.  Si l’enfant désire encore faire une sieste, il est recommandé de ne pas la faire trop tard dans la journée. En effet, cela aura une mauvaise influence sur sa nuit. 

Encore une fois, il est important de garder le rituel du coucher, comme la lecture du soir par les parents. En plus d’être une saison apaisante pour l’enfant, cela l’aide à comprendre que c’est le moment de dormir.  Grâce à ces bons gestes, le temps de l’endormissement sera réduit. Il ne faudra que quelques minutes à l’enfant pour s’endormir paisiblement. Il pourra ainsi bénéficier du temps de sommeil idéal pour son développement. 

Un enfant de 1 à 2 ans bouge beaucoup pendant environ 10% de sa nuit, à cause de cauchemars.  Pour éviter une coupure en pleine nuit, optez pour un matelas qui supporte bien les mouvements. De nombreuses marques, comme Tediber, Simba ou encore Hypnia proposent des matelas spécialement conçus pour suivre les mouvements (Découvrez notre article sur les meilleures matelas pour bébé).

Heure de sommeil de 3 à 5 ans

Entre 3 et 5 ans, l’enfant fait des nuits plus régulières. En général, un sommeil de 10 à 13 heures par jour.  

C’est aussi à ce moment qu’apparaissent vraiment certains troubles du sommeil, comme les frayeurs.  Les enfants ont souvent tendance à rechigner à aller se coucher à cause des cauchemars notamment. C’est là que les bonnes pratiques de coucher adoptées précédemment se révèlent essentielles. 

Les professionnels de santé recommandent un moment de calme avant le coucher pour favoriser l’assoupissement.  Quelques minutes de lecture, avec les parents, aideront l’enfant à avoir un sommeil meilleur. 

Pour faciliter votre enfant, son matelas doit être accueillant. Pour ce faire, choisissez un bon matelas qui lui apportera le confort nécessaire tout au long de son sommeil. 

Un matelas avec une housse facilement lavable, comme ceux de la marque Tediber par exemple, est idéal. Avec les cauchemars, il est fréquent que l’enfant fasse pipi sur lui. (Découvrez notre matelas enfant préféré)

Heure de sommeil des adolescents

La durée de sommeil d’un adolescent pose souvent de nombreux problèmes entre lui et ses parents.  Un adolescent devrait dormir entre 8 et 10 heures. Bien sûr, cela peut varier en fonction du besoin de chacun. 

La puberté est une période qui peut s’avérer difficile pour l’adolescent, avec de grands changements notamment au niveau du corps.  Beaucoup se plaignent de problèmes de sommeil. Or les matinées sont souvent difficiles. La cause ? L’endormissement prend plus de temps et s’effectue plus tard, souvent vers minuit. Cette augmentation de la durée mise pour s’endormir est en partie dû au temps passé devant les écrans. 

Un adolescent aura tendance à être sur son portable ou devant la télévision jusqu’au dernier moment avant le coucher. Il a été prouvé que la lumière bleue des écrans perturbe l’assoupissement et influe négativement sur l’ère du sommeil.  Il est donc important de réinstaller des rituels du coucher. Par exemple, pas d’écrans après une certaine heure. Cela aidera l’adolescent à avoir un temps de “calme” avant le coucher, et à mieux dormir.  

Heure de sommeil des adultes

Comme nous l’avons mentionné, ici la durée du sommeil des Français ne cesse de diminuer. En 50 ans, un adulte a perdu en moyenne 1h30 de sommeil. En sept jours cela représente 10h30 de sommeil en moins. 

Une mauvaise durée de sommeil de façon régulière est la cause de nombreux problèmes de santé.  Outre un matin difficile, un mauvais moment de sommeil entraîne une baisse de productivité. Après une insomnie, ou une mauvaise nuit, on a tendance à être également de mauvaise humeur. Si cela se répète trop souvent, les conséquences sur la santé peuvent être lourdes. 

Une durée réduite de sommeil met à rude épreuve, ce qui cause du stress, pouvant entraîner d’autres perturbations. Le lien a été fait entre une faible portion de sommeil et certaines maladies, comme des maladies cardiaques, le diabète ou encore le surpoids. 

Heure de sommeil des seniors

Il est courant d’entendre que la durée de sommeil diminue en fonction de l’âge. Or cela n’est pas forcément vrai. Un senior aura besoin idéalement de 8h à 10h de sommeil.

La différence entre le sommeil d’un senior et d’un adulte est la qualité de celui-ci. En effet, un senior aura un repos plus fragmenté. Les seniors souffrent également souvent d’insomnie. La cause de cette dégradation du cycle de sommeil ? Le réveil régulier pendant la nuit. Un senior aura plus de coupures, et à chaque fois l’assoupissement prendra de longues minutes. Le temps de sommeil est donc entrecoupé. À son éveil le matin, le senior aura souvent l’impression de ne pas avoir beaucoup dormi. (découvrez notre article détaillé sur les heures de sommeil nécessaire pour les seniors)

Pour éviter au maximum les douleurs une fois couché sur son matelas, il est recommandé d’opter pour un matelas à mémoire de forme. Hypnia propose par exemple un matelas offrant 3 couches permettant ainsi un soutien optimal de tout l’organisme. (Découvrez ici le matelas Hypnia hybrid premium)

Quel est l’impact du manque de sommeil par rapport à l’âge ?

Si le nombre d’heures de sommeil par âge varie, les conséquences d’un manque de sommeil sont assez similaires

Il n’est pas nécessaire de rappeler que le sommeil joue un rôle central dans notre santé. C’est pendant la phase de sommeil que notre organisme se régénère. C’est également pendant la période de sommeil que notre cerveau assimile les informations acquises au cours de la journée. 

Intéressons nous à présent aux conséquences d’une mauvaise quantité de sommeil à chaque âge de la vie. 

Chez le jeune enfant, qui est en plein développement, le sommeil est crucial. Si la coupure nocturne est normale chez le nourrisson, la durée de la période de sommeil doit être suffisante. Des études montrent qu’une faible durée de sommeil de manière régulière impacte négativement le développement.  Après une nuit trop courte, un bébé aura tendance à se montrer irritable et excité.  À cet âge-là, il ne sait pas encore contrôler ses émotions. Une mauvaise habitude de sommeil va donc extrêmement le perturber. 

À l’inverse, un adulte sera plutôt fatigué le matin s’il manque de sommeil.  Après une insomnie ou un mauvais cycle de sommeil, les performances cognitives sont affectées.  Si cela se reproduit régulièrement au cours de la semaine, les conséquences sur la santé peuvent être plus graves.  Des liens ont été faits entre certains troubles de santé (maladies cardiovasculaires, maladie d’Alzheimer) et de mauvaises manies. 

Les astuces de la rédaction pour respecter l’heure de sommeil par âge

Pas d’activité physique le soir

En France, de nombreuses personnes pratiquent une activité physique le soir. Après le travail ou à l’école. Or, ceci fait partie des mauvaises habitudes qui influent sur le cycle du sommeil.  Et pour cause : une activité physique freine le rafraîchissement naturel de l’homme. Ce dernier est nécessaire pour une phase d’endormissement plus rapide. L’activité physique le soir repousse la création de mélatonine par le corps. Cette dernière, aussi appelée hormone du sommeil, favorise un bon rythme de sommeil. 

Pas de boisson énergisante

Boisson énergisante

Pour un endormissement plus rapide, et une bonne phase de sommeil, il faut bannir les boissons énergisantes avant le coucher.  Il est courant pour un adolescent de continuer à boire des boissons énergisantes quelques minutes seulement avant le coucher. Notamment pour pouvoir réviser ou faire ses devoirs. Or, cela augmente la fréquence cardiaque, et donc la température.  L’adolescent, ou l’adulte, mettra donc plus de temps à s’endormir, et la durée de sa phase de sommeil sera amoindrie. 

Couper les écrans

77% des personnes de moins de 35 ans utilisent leur téléphone juste quelques minutes avant de se coucher. Et ce, tous les soirs. Or, la lumière bleue des écrans retarde l’assoupissement.  Le sommeil se trouve donc impacté, avec les conséquences sur la santé que nous connaissons. Un réveil plus difficile le matin, une fatigue physique et psychologique… Il est recommandé de bannir les écrans après 18h pour les enfants. 

Bonne température dans la chambre

Il est de notoriété publique qu’une chambre trop chaude impacte la durée de la phase de sommeil. La température idéale est de 16°C pour un adulte. Entre 18°C et 20°C pour un bébé. Or, en moyenne en France, les chambres sont généralement trop chaudes. Il existe des matelas qui aident à contrôler la température, pour que l’organisme soit toujours à la bonne température. C’est le cas notamment du matelas de la marque SIMBA

FAQ : ce que les internautes se demandent

Est-ce normal de dormir 10h par nuit


L’heure de sommeil par âge est une valeur moyenne. Évidemment la cadence idéale de sommeil varie en fonction de chaque individu. Si vous avez toujours beaucoup dormi, il n’y a pas de raison de s’inquiéter. Cependant, si vous constatez un changement de votre rythme de sommeil, il peut être intéressant d’en discuter avec un professionnel de santé.  Il pourra ainsi vous aider à découvrir la cause derrière votre fréquence de sommeil.  

De même, il est important de noter la fréquence. Si vous passez 10h par nuit sur votre matelas quelques soirs, cela est normal. Une journée fatigante par exemple peut en être la cause.  Votre être aura besoin de plus de repos. 

Si c’est tous les soirs que vous êtes fatigué le matin, alors consultez un professionnel de santé.  Cela peut indiquer des carences dans votre organisme, du stress ou d’autres crises. Prenez quelques minutes pour en discuter avec votre médecin, ne serait-ce que pour découvrir la cause de ces manies. 

Y a-t-il un traitement pour mieux dormir ? 


Si vous trouvez que vous n’êtes pas dans la norme du temps de sommeil, plusieurs solutions s’offrent à vous.  Tout d’abord, essayez d’adopter les bonnes habitudes. Bannissez les écrans et les boissons énergisantes le soir. Faites plutôt du sport le matin, et non le soir si possible. 

Couchez-vous à un horaire régulier tous les soirs de la semaine. Prenez quelques minutes avant de vous coucher pour être dans le calme. Privilégiez les activités calmes, que vous pouvez faire dans votre lit : lecture, méditation… 

Cela marche aussi pour les parents. Il est important de mettre en place de bonnes routines nocturnes pour votre enfant. Il mettra ainsi en moyenne moins de temps à s’endormir. Le fait de créer des rituels nocturnes qui lui plaisent, lui donnera envie d’aller se coucher. L’heure du coucher s’en trouvera facilitée.
 
Pour bien dormir, il est également important d’avoir un bon matelas. Pour être assuré de la qualité, n’hésitez pas à opter pour des marques connues, comme SIMBA, TEDIBER ou HYPNIA. Vous trouverez des matelas de marque qui vous donneront envie de ne plus quitter votre lit.