Existe-t-il une meilleure couleur pour dormir ?

Existe-t-il une meilleure couleur pour dormir ? Les couleurs peuvent-elles nous influencer au point d’améliorer notre sommeil ? Dans cet article, on vous explique comment la couleur des murs de votre chambre impacte votre organisme. On vous livre quelques astuces pour choisir la peinture de votre espace nuit. D’ailleurs, il n’est pas seulement question de peindre les murs. La décoration de votre chambre à coucher est aussi concernée. Tout comme la couleur de la lumière pour dormir. Prêt à découvrir la couleur la plus relaxante, les teintes tendance et apaisantes pour votre intérieur ?

Couleur pour dormir : quelle influence sur le sommeil 

Deux types de couleur influencent le sommeil dans une chambre à coucher : la couleur émise par les éclairages (cf. FAQ) et la couleur des murs et de la décoration.

Couleur et corps : une relation physique et psychologique

Chambre coloré

Les couleurs ont un effet psychophysique universel. Elles sont en effet générées par la lumière, renvoyée par les objets. Ce flux lumineux stimule nos récepteurs rétiniens. Chaque récepteur est sensible à des longueurs d’onde spécifiques.

Par exemple, les longueurs d’onde courtes du bleu et du violet déclenchent une réaction du système nerveux parasympathique avec une diminution :

  • De la pression artérielle ;
  • Du pouls ;
  • Du rythme respiratoire.

Une étude menée auprès d’enfants de 5 à 9 ans a démontré que ces couleurs froides étaient plus efficaces que le noir pour réduire l’anxiété.

Quant à la couleur rouge, elle stimule l’organisme. Elle provoque une accélération des battements cardiaques et augmente la température corporelle.

Ces réactions physiologiques aux couleurs peuvent avoir un impact sur notre bien-être et notre état d’esprit. Il est donc important de prendre en compte les effets de la couleur dans une chambre pour favoriser la détente et le sommeil.

Couleur et sommeil : un lien étroitement établi

La corrélation entre le sommeil et les couleurs est telle qu’elle a donné lieu à une technique thérapeutique. La chromothérapie utilise les ondes des couleurs pour traiter les problèmes de stress et donc d’insomnies.

Cette médecine douce est utilisée depuis de très nombreuses années en Inde, en Chine et en Égypte. Elle a fait son apparition au début des années 1980 en France.

Les patients sont exposés à des couleurs spécifiques, considérées comme curatives par rapport à leurs besoins. Les faisceaux lumineux de LED colorées sont pointés :

  • Sur une zone précise de l’anatomie ;
  • Ou sur l’ensemble du corps dans le cas d’un « bain de couleur ».

Ainsi, dans cette discipline non reconnue en France, le vert et le bleu sont utilisés pour leurs vertus relaxantes. Le rouge et l’orange servent plus à insuffler de l’énergie.

Meilleure couleur pour dormir : laquelle choisir ?

Le choix des couleurs dans une chambre n’est pas anodin, pour contribuer à un sommeil réparateur. Ce choix concerne tout autant les murs, que les rideaux, les objets déco, le linge de lit

1) Les couleurs froides relaxent

Chambre bleu relaxante

Les nuances de bleu et de vert sont réputées pour leur vertu apaisante. Les bleus sont propices à la relaxation et à la méditation. Ils ralentissent le métabolisme. Le cerveau se met plus facilement au repos. Les conditions sont réunies pour faciliter l’endormissement et un sommeil de qualité.

Il en va de même pour le vert, dite souvent « couleur zen » ou antistress. Cette couleur évoque bien sûr la nature. Elle contribue à créer une ambiance calme et sereine. Elle est fréquemment privilégiée dans les chambres d’enfant, dans des nuances de vert kaki, de vert sauge ou vert profond. Elle se marie parfaitement avec des teintes dites naturelles ou pastel.

2) Les nuances pastel créent une ambiance douce et apaisante

chambre pastel apaisante

Une chambre à coucher décorée dans des couleurs pastel, voire neutres, se pare d’un esprit cocon. Elle dégage de l’harmonie. Elle donne envie de plonger dans un espace de calme et de douceur. C’est une véritable porte d’entrée pour rejoindre les bras de Morphée.

Parmi les teintes d’une telle palette, on trouve le rose poudré, le taupe, les beiges, doré ou rosé. Ce sont généralement des tons clairs qui sont privilégiés dans les pièces de nuit. Mais rien n’empêche d’ajouter des touches de couleurs plus sombres, plus sourdes, comme un bordeaux, un rouge brique, un gris orage ou un bleu nuit.

3) Les couleurs pour dormir sont aussi celles qui vous plaisent

Une des priorités de la chambre à coucher est de s’y sentir bien. Il est donc essentiel que les couleurs dont vous la parerez, vous plaisent. Vous aimez les tons chauds, mais ils sont déconseillés pour l’espace de nuit ? Rien ne vous empêche de mélanger harmonieusement les nuances. Ainsi, un terracotta ou un rose chaud trouvera toujours sa place dans une chambre d’adulte ou d’enfant.

Vous adorez le violet ? Sachez que cette couleur est celle de la méditation. Elle est particulièrement propice au sommeil ! Il semblerait que ce soit la couleur la plus relaxante grâce à son mélange de bleu et de rouge. Sa version profonde se marie avec le parme ou le mauve, plus clair.

C’est parti pour choisir la meilleure couleur pour dormir.

  1. Optez pour une couleur dominante dans la palette des tons relaxants.
  2. Sélectionnez-la en fonction du style de décoration de la chambre, qui vous plaît : industriel, bohème, romantique, design, zen, nature, etc.
  3. Puis ajoutez un ou deux autres teintes qui se combinent bien ensemble.

Vous voilà doter d’une base qui va vous permettre d’affiner vos idées en termes de décoration : Teintes pour les rideaux, pour le linge de lit, pour les éventuels objets de décoration, matières pour les meubles, les cadres, etc.

Les couleurs à éviter pour trouver le sommeil

1) Limiter les couleurs chaudes pour un sommeil de qualité

Dans une chambre à coucher, il est généralement déconseillé de consacrer un mur entier à une couleur chaude, comme le rouge ou l’orange. Ces teintes sont connues pour leurs propriétés excitantes. Par conséquent, elles peuvent rendre l’endormissement plus délicat si elle prédomine dans la décoration de la chambre. Néanmoins, vous pouvez en dispenser quelques touches dans la déco : coussins ou plaid sur le matelas ; objets comme les pieds de lampe de chevet, etc.

2) Éviter les couleurs foncées pour vos nuits

Comme pour les couleurs chaudes, les teintes trop foncées ne sont pas forcément recommandées pour l’espace nuit. Le noir, le marron, le gris à trop haute dose, sur un mur complet par exemple, peuvent créer un sentiment d’oppression. Ces couleurs assombrissent la pièce. Elles contribuent plus à une atmosphère déprimante qu’apaisante.

Si vous tenez vraiment à utiliser une teinte sombre, privilégiez son application sur le mur de la fenêtre. Vous pouvez également limiter de telles nuances, comme un marron chocolat, à la tête de lit.

3) Bannir les couleurs trop vives pour bien dormir

Tout comme les couleurs chaudes stimulent plus qu’elles ne calment, les nuances trop vives auront le même effet. Le jaune vif, le vert pomme, le rose fuchsia, les couleurs saturées ou fluo, excitent plus qu’elles n’apaisent. Certes, elles donnent de l’énergie au réveil. Mais la priorité, c’est l’endormissement, si possible rapide, et le sommeil réparateur. Ces couleurs sont donc à bannir… ou à utiliser avec parcimonie si vous tenez à leur présence.

4) Tempérer le blanc

Le risque avec une chambre intégralement blanche, c’est de lui donner un aspect « hôpital », stérile et froid. Alors oui, le blanc est lumineux. Il agrandit l’espace. Vous pouvez le mixer avec du linge et un ciel de lit dans des tons beige, sable, mastic. Neutres, mais légèrement plus chauds, ils rendront la pièce plus accueillante.

Malgré les données scientifiques sur l’influence des couleurs sur notre métabolisme, leur choix reste subjectif. Une chambre aux murs rouges et au plafond noir conviendra sûrement à ceux qui l’ont ainsi repeinte. D’autres occupants pourront par contre ressentir une sensation d’étouffement, à la limite de la claustrophobie, juste à cause de ces choix de couleurs.

FAQ – Meilleure couleur pour dormir

Quel impact à la couleur de la lumière dans une chambre ?


Tous les conseils pour favoriser et améliorer le sommeil l’indiquent : la lumière bleue émise par les écrans est préjudiciable pour nos nuits. Même les lunettes anti lumière bleue sont généralement insuffisantes pour contrer les effets de ces ondes lumineuses. Ces dernières viennent freiner la production de mélatonine. Or, cette hormone sonne l’heure du sommeil pour notre organisme.

La couleur de la lumière pour dormir doit être chaude. Pour lire un livre, écouter de la musique avant le coucher, privilégiez des éclairages aux tons chauds et tamisés. C’est préférable à la lumière blanche et à toutes les sources de lumière bleue.

Le rouge est même particulièrement conseillé en tant que couleur de lumière pour dormir.  Les lumières d’ambiances colorées, dans les tons rouge orangé, peuvent contribuer à créer une atmosphère calme et propice au repos. L’idée est de se rapprocher du dégradé de couleurs du crépuscule. Cette palette de tons soutient naturellement l’endormissement et un sommeil de qualité.

Quel est l’effet de la lumière rouge sur le sommeil ?


La lumière rouge a un effet positif sur le sommeil. Selon des études, elle favorise la production de mélatonine, l’hormone du sommeil, et facilite ainsi l’endormissement. Contrairement à la lumière bleue émise par les écrans, la lumière rouge imite le coucher de soleil. Elle crée une ambiance relaxante favorable au sommeil. Les tons dégradés de l’orangé au rouge ont un effet apaisant sur le cerveau. D’autant plus s’ils sont émis par des lumières LED tamisées.

La NASA a d’ailleurs adopté cette approche dans l’espace. Elle a remplacé les ampoules par des LED émettant des tons rouges. Le repos des astronautes s’en est trouvé bien meilleur.

Il existe d’ailleurs un appareil à poser sur sa table de chevet, qui facilite l’endormissement en émettant une lumière rouge pure (Helight Sleep). La longueur d’onde de ces rayons lumineux rouges, traverse les paupières fermées. Captée par les cellules photosensibles, elle provoque une réaction physiologique de détente. Le corps est ainsi prêt à produire la mélatonine.

Merci de donner votre avis post

Eté EMMA : jusqu'à -50% sur la literie

00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite