Si tourner la tête provoque des douleurs intenses, il y a de fortes chances que cela soit dû à un torticolis. La journée, c’est passablement difficile à supporter, mais la nuit, cela peut devenir un véritable calvaire. Faisons le point sur le torticolis, les manières de lutter contre et de dormir le mieux possible.

Le torticolis en ​bref

Un torticolis est une manifestation bénigne douloureuse du cou provoquée par des contractures des trapèzes et des muscles sterno-cléido-mastoïdiens situés à la partie antérieure de chaque côté du cou (merci Wikipédia).

Les principaux symptômes ressentis sont une douleur plus ou moins violente au niveau du cou provoquant une diminution de la mobilité de la tête. Si le torticolis peut rendre difficile voire impossible le déroulement normal de la journée, il peut s’avérer tout aussi gênant la nuit venue.

En effet, il est capable de perturber le sommeil et ne permet généralement pas de dormir dans toutes les positions. Pour soulager le torticolis, il existe des traitements médicaux, des remèdes naturels et des solutions pour mieux dormir.

mal de cou - torticolis

Quels sont les traitements du torticolis ?

​Bien entendu, si vous avez des douleurs dans le cou au moindre mouvement, la première chose à faire est d'aller consulter votre médecin. Demandez donc bien à votre médecin avant de mettre en application certaines astuces, car chaque cas peut être différent.

S'il s'agit bien d'un torticolis, une des solutions proposées par les médecins est de porter un collier cervical pendant quelques heures la journée. Cela permet de soulager le cou du poids de la tête et ainsi de permettre aux muscles de se décontracter en étant moins sollicités. ​​

Ajoutons que ce traitement permet également d'immobiliser votre cou, puisqu'en portant cette minerve, vous serez moins tenté(e) de tourner la tête par réflexe, et donc de vous faire mal.

Un autre traitement consiste à pratiquer des étirements légers des muscles en basculant la tête de droite à gauche et de bas en haut sans aller jusqu’à la douleur.

Au moment du coucher, ​vous pouvez aussi tâcher de diminuer les tensions liées au torticolis par un massage avec des huiles essentielles adaptées pour soulager la douleur. 

Il faut choisir des huiles essentielles de plantes aux vertus anti-inflammatoires, antidouleurs et décontractantes comme le romarin à camphre, la gaulthérie odorante, l’eucalyptus citronné ou la lavande officinale.

Lisez toujours bien les recommandations sur les flacons d'huiles essentielles, ainsi que les contre-indications. Par exemple, en cas de grossesse, il est fortement déconseillé d'utiliser des huiles essentielles (demandez à votre pharmacien ou naturopathe).

Il est également possible de mettre une écharpe chaude autour du cou, une bouillotte cervicale ou d’appliquer un patch chauffant avant d’aller au lit. Le chaud fait, en effet, des miracles pour détendre les muscles.

bouillotte cervicale et dorsale

Mieux dormir avec un torticolis

La difficulté pendant la nuit avec un torticolis est de trouver une position adaptée pour dormir qui évite la douleur. S’il est possible la journée de soulager les muscles du cou en portant quelques heures un collier cervical, cette solution n’est pas praticable la nuit car celui-ci empêchera de s’allonger confortablement.

En cas de torticolis, il est conseillé d’acheter un oreiller à mémoire de forme et de dormir sur le côté afin d’aligner la colonne vertébrale avec les vertèbres cervicales. De plus, l'oreiller orthopédique permettra d’éviter des torticolis à l’avenir.

Le choix d’un oreiller dépend de la façon dont on dort :

  • Sur le dos, l’oreiller doit être peu épais avec une sur-épaisseur sur le tiers inférieur pour soutenir votre cou ;
  • Sur le côté, l’oreiller doit maintenir la tête à l'horizontale pour permettre l'alignement de la colonne vertébrale (voir notre sélection d'oreillers pou dormir sur le côté) ;
  • Sur le ventre, cette position n’est pas idéale pour le bas du dos et il est préférable d’en changer. Si toutefois, c’est impossible, il faut opter pour un oreiller mince ou ne pas en utiliser du tout.