Sciatique position pour dormir : tout savoir

La sciatique est une névralgie qui se situe dans le bas du dos et à l’arrière de la jambe. Elle est souvent très douloureuse et peut perturber le sommeil. Difficile en effet de trouver une position idéale pour dormir lorsque l’on souffre d’une douleur intense à la jambe. De plus, une mauvaise posture pendant la nuit est susceptible d’intensifier la douleur. La sciatique peut durer de quelques semaines à quelques mois

Hormis l’opération dans certains cas, il n’existe pas de traitement pour soigner la sciatique. Outre les anti-inflammatoires, certaines solutions aident cependant à soulager la douleur. Dormir dans une position adaptée permet notamment de réduire les sensations douloureuses. Comment reconnaître une sciatique ? Quels sont les traitements pour soulager la douleur ? Quelle position adopter pour dormir ? Nous vous disons tout ce qu’il faut savoir sur la sciatique et le sommeil ainsi que quelques conseils. 

Qu’est-ce que la sciatique ?

La sciatique désigne une inflammation du nerf sciatique situé à l’arrière de chaque jambe. Il s’agit du nerf le plus long du corps humain. Il prend racine de la 4ᵉ lombaire à la 3ᵉ vertèbre sacrée et descend tout au long de la jambe jusqu’au pied en passant par la fesse. Lorsque le nerf est compressé, il provoque des douleurs intenses qui s’étendent et irradient à l’arrière du membre inférieur. 

Qu’est-ce que la sciatique?

Cette pression est souvent le résultat d’une hernie discale. Elle survient quand se fissure une petite partie du disque intervertébral. Celle-ci est expulsée hors de la colonne vertébrale et compresse la racine du nerf sciatique.

L’inflammation concerne les racines nerveuses L5, située entre les 4ᵉ et 5ᵉ vertèbres lombaires ou la racine S1 qui se trouve entre la 5ᵉ vertèbre lombaire et la 1ʳᵉ vertèbre sacrée. 

Jusqu’à -50% sur votre literie !
Ventes Hiver Hypnia jusqu'à -40% et -10% additionnels avec le code "sommeil10"

Quels sont les signes d’un début de sciatique ?

La douleur constitue le premier signe d’une sciatique. Elle s’étend sur le parcours du nerf sciatique. Elle prend le plus souvent racine dans la fesse et irradie dans la cuisse et tout au long de la jambe jusqu’au pied. La douleur part du bas du dos lorsque la sciatique est provoquée par une lombalgie (ou lumbago). On la qualifie alors de lombosciatique.

À ces douleurs sciatiques, s’ajoutent généralement des symptômes d’ordre neurologique. Il peut s’agir d’une sensation d’engourdissement dans la jambe, de picotements et de fourmillements (paresthésie), d’une impression de décharge électrique dans la jambe

La douleur devient plus intense en cas d’effort ou dans la position assise. C’est principalement le cas quand la sciatique est associée à une hernie discale. 

Notez par ailleurs que la douleur peut varier en fonction des mouvements et de la position adoptée. De plus, une faiblesse musculaire peut venir s’ajouter aux symptômes

Quels sont les symptômes de la sciatique ?

Plusieurs symptômes peuvent révéler la présence d’une sciatique. 

Le premier signe à prendre en compte est une douleur intense. Cette douleur part du bas du dos ou de la fesse et se prolonge à l’arrière de la cuisse et tout au long du membre inférieur jusqu’au pied. Il arrive que les deux jambes soient touchées simultanément, mais cela se révèle plutôt rare. En général, la douleur est unilatérale. Elle concerne seulement la jambe droite ou la jambe gauche.

La douleur sciatique est variable selon la position adoptée. Elle devient plus intense dans la position debout ou assise, mais également quand la personne éternue ou tousse. La position allongée est susceptible d’atténuer la douleur, à condition d’adopter une position adaptée. 

La douleur n’est pas l’unique symptôme d’une sciatique. Celle-ci s’accompagne bien souvent de fourmillements, d’une sensation d’engourdissement, d’une faiblesse musculaire et de décharges électriques

Notez que la sciatique concerne uniquement l’arrière de la jambe. Lorsque la douleur se situe sur le devant de la jambe ou parle de cruralgie. Le mécanisme est le même que celui de la sciatique, à la différence que c’est le nerf crural qui est compressé

Quels traitements pour la sciatique ?

Il existe différentes façons de soulager la sciatique parmi lesquelles la méthode Pilate, les médicaments, la kinésithérapie et la chirurgie

1) La méthode Pilates

La méthode Pilates présente un intérêt pour soulager et éviter l’apparition d’une sciatique. Elle est en quelque sorte une gymnastique douce qui consiste à réaliser des mouvements et des étirements doux et profonds. Cette méthode ne provoque donc pas de choc dans la jambe et n’incite pas à forcer sur les muscles et les articulations, ce qui pourrait augmenter la douleur. Elle permet de se muscler tout en douceur et d’améliorer la mobilité articulaire tout en calmant la douleur. 

Si vous souffrez de sciatique, il est conseillé de pratiquer deux séances de Pilates de 50 minutes par semaine durant environ trois mois pour obtenir des résultats. 

2) Les médicaments

Certains médicaments peuvent aider à soulager la douleur liée à la sciatique. Les antalgiques comme le paracétamol sont habituellement administrés par voie orale. Dans certains cas, les antalgiques plus puissants comme la codéine, le tramadol et, plus rarement, la morphine peuvent aussi être prescrits pour soulager une sciatique.

Des anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent aussi soulager les douleurs sur une courte durée. L’ibuprofène et l’aspirine en font partie. 

Avant de prendre un traitement, il est essentiel de demander l’avis de son médecin. Il pourra vous prescrire les médicaments les mieux adaptés, ainsi que des séances de kinésithérapie.

3) La kinésithérapie

Des séances de kinésithérapie peuvent aider à prévenir les récidives. Elles contribuent également à soulager les tensions au niveau du nerf sciatique. Le kinésithérapeute effectue des massages destinés à solliciter les muscles du dos. Il peut aussi vous conseiller de réaliser des exercices musculaires et des gestes pour soulager la sciatique et libérer les tensions

4) La chirurgie

La chirurgie est parfois nécessaire en dernier recours, pour soigner une sciatique. Une opération a lieu lorsque les traitements médicamenteux et la kinésithérapie n’ont pas donné de résultats probants. Le chirurgien retire alors la hernie pour que celle-ci ne comprime plus la racine du nerf sciatique.  

Quelle position adopter pour lutter contre la douleur sciatique ?

Lorsque l’on souffre de sciatique, il est important de choisir une position de sommeil adaptée. En effet, une mauvaise posture peut amplifier la douleur. Voici nos conseils pour bien dormir avec une sciatique.

Position du dormir

1) Dormir sur le dos

Une position de sommeil sur le dos est la meilleure posture à adopter pour dormir avec une sciatique. Cette position permet d’avoir le dos légèrement cambré et donc de décharger les disques intervertébraux. De plus, dormir dans une position dorsale n’engendre pas de torsion du dos prolongée. Celle-ci risquerait en effet d’intensifier la douleur. 

Par ailleurs, cette position est neutre pour la colonne vertébrale, car elle permet de la garder bien alignée, ce qui est particulièrement recommandé dans le cas d’une sciatique provoquée par une hernie discale.

La position de sommeil sur le dos est neutre pour la colonne, mais aussi pour le bassin et les jambes. Elle offre de ce fait un relâchement des muscles, ce qui contribue à diminuer les tensions dans les muscles et les articulations.  

Si vous dormez dans cette position, privilégiez un oreiller ni trop épais ni trop fin. Veillez à ce que votre tête reste dans le prolongement de la colonne vertébrale et du cou

2) Dormir sur le côté

Dormir sur le côté peut aussi être une solution pour soulager les douleurs sciatiques

Si votre sciatique est située du côté droit, dormez de préférence sur le côté gauche afin de décharger le nerf de la jambe droite. Posez cette dernière sur un ou plusieurs coussins au niveau du genou d’une hauteur minimale équivalente à cette de vos hanches. Laisser, par contre, votre jambe gauche tendue. 

Dans le cas d’une sciatique gauche, installez-vous sur le côté droit. Placez de la même manière une pile de coussins sous le genou gauche replié et gardez tendue votre jambe droite. 

Vous avez par ailleurs la possibilité de dormir en position fœtale avec un oreiller entre les jambes afin de décharger la tension dans le nerf.

Concernant la position de la tête, celle-ci peut aussi bien être inclinée vers l’arrière que vers l’avant pour apaiser les douleurs. C’est à vous d’identifier la position qui vous convient le mieux. Choisissez un oreiller assez épais pour ne laisser aucun espace entre votre cou et le matelas et permettre à votre colonne vertébrale de rester bien droite. 

3) Dormir sur le ventre

Il est possible de dormir sur le ventre si le nerf sciatique est comprimé par le muscle situé dans la fesse et si la douleur irradie dans la jambe. Si vous dormez dans cette position, garder la cuisse du côté douloureux ouverte de manière à adopter une position de « grenouille ». Cette posture permet de décharger les tensions dans le nerf sciatique.

Utilisez de préférence un oreiller fin (9 cm tout au plus) pour permettre à votre tête de rester bien alignée sur votre colonne vertébrale. 

Douleur aux nerfs gauche et droit : quelles positions pour dormir?

Souffrir d’une sciatique à la jambe droite et à la jambe gauche simultanément est relativement rare, mais cela peut arriver. 

Dans ce cas, privilégiez une position de sommeil sur le dos. Pour commencer, écartez les jambes l’une de l’autre afin d’atténuer les douleurs. Puis placez un gros oreiller sous chacun de vos genoux de manière que vos hanches et vos genoux soient légèrement pliés. Enfin, tournez vos cuisses vers l’extérieur. L’objectif est d’adopter une posture de « grenouille » qui vous permettra de décharger les nerfs sciatiques droit et gauche en même temps.

FAQ – Sciatique position pour dormir

Est-ce qu’il faut marcher quand on a une sciatique ?


Certaines positions et certains mouvements sont à éviter en cas de sciatique. C’est pourquoi on peut se demander si la marche ne présente pas le risque d’aggraver les douleurs. Bien au contraire, il est recommandé de marcher lorsque l’on souffre de sciatique

Il est cependant important d’éviter de piétiner ou de rester debout toute la journée. Privilégiez une marche douce, sur terrain facile et avec des chaussures adaptées. Évitez par ailleurs de courir ou de marcher de manière trop intensive. Il n’est pas non plus conseillé de porter des charges lourdes

Quelle est la durée d’une sciatique ?


Il existe deux types de sciatique : la sciatique chronique et la sciatique aiguë. Leur durée n’est pas la même. 

Une sciatique aiguë se caractérise par une douleur intense qui dure de quelques jours à environ deux semaines. Elle est susceptible de réapparaître plusieurs fois. Une sciatique chronique perdure. Elle est toutefois généralement beaucoup moins douloureuse qu’une sciatique aiguë. En cas de sciatique chronique, il est recommandé de consulter un médecin qui vous orientera vers un spécialiste afin de soulager la douleur

Quelle eau boire en cas de sciatique ?


Il est particulièrement important de boire régulièrement de l’eau lorsque l’on souffre de maux de dos. Buvez si possible de 1,5 litre à 2 litres d’eau quotidiennement. En cas de lombalgie, préférez les eaux minérales riches en calcium, en magnésium et en soufre

Quel matelas pour une sciatique ?


Quand on souffre d’une sciatique, la nuit est un moment important. Il vous faut un coussin de qualité mais également un matelas de qualité. Le matelas doit pouvoir soulager les points de pression du corps du dormeur. De fait, un matelas à mémoire de forme est tout indiqué

Merci de donner votre avis post

☃️Ventes Hiver EMMA☃️ Matelas & literie jusqu'à -50% & -10% additionnels (code SOMMEIL10)

00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite