Dormir sur le ventre enceinte, est-ce possible ?

Dormir sur le ventre enceinte est-ce réellement possible ? Et est-ce une position recommandée ? Fait-elle courir un risque à la maman, au fœtus ? Alors que le sommeil peut être notamment perturbé par l’insomnie pendant la grossesse, il est important que la future maman trouve une position idéale pour se reposer. Quelles sont les solutions pour garantir le confort nocturne des femmes enceintes ? Cet article aborde les différentes positions de sommeil durant la grossesse, leurs avantages et inconvénients. Découvrez également des conseils pour favoriser un sommeil paisible tout au long de la grossesse.

Dormir sur le ventre enceinte : une bonne position de sommeil ?

femme enceinte qui dort sur le ventre

1) Dormir sur le ventre enceinte ? Oui, c’est possible

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, dormir sur le ventre pendant la grossesse n’est pas dangereux pour le bébé. Tant que vous vous sentez à l’aise et n’éprouvez aucune gêne, vous pouvez continuer à dormir dans cette position.

Néanmoins, plus la grossesse avance, plus cette position devient inconfortable en raison de la taille du ventre. Il peut alors s’avérer nécessaire d’explorer d’autres positions pour trouver un sommeil plus reposant.

2) Dormir sur le dos enceinte ? À éviter

Le premier trimestre de grossesse ne crée généralement aucun problème au niveau des positions pour dormir. Ce sont plus les hormones qui viennent troubler le sommeil. Elles peuvent d’ailleurs être responsables de nuits avec insomnie pendant la grossesse.

Par contre, à partir du deuxième trimestre de grossesse, la question des positions pour dormir se pose. Il est ainsi préférable d’éviter de dormir sur le dos. En effet, au fil de la grossesse, l’utérus grossit au rythme du bébé. Lorsqu’on est couché sur le dos, l’utérus peut exercer une pression sur la veine cave. Le flux sanguin vers le cœur s’en trouve réduit. Cela peut entraîner divers maux : malaise vagal, suées nocturnes, nausées, etc., et rendre le sommeil inconfortable. Il est donc recommandé de choisir d’autres positions pour dormir enceinte.

3) Dormir sur le côté enceinte ? Un choix judicieux

Plus le ventre grossit, plus la position ventrale pour dormir devient compliquée. Celle sur le dos est déconseillée. Il reste donc la position sur le côté, en chien de fusil.

Il est préconisé de dormir sur le côté gauche pendant la grossesse. Cette position offre en effet une meilleure circulation sanguine vers l’utérus et le placenta. Elle favorise le bien-être du bébé. En outre, elle réduit la pression sur les vaisseaux sanguins situés du côté droit du corps.

Pour éviter que le poids du ventre ne tire sur le dos, l’astuce consiste à plier légèrement les jambes et à placer un oreiller entre les genoux. Cela contribue à aligner la colonne vertébrale. La position devient plus confortable. La tension sur les hanches et le dos s’atténue. L’oreiller de grossesse, spécialement conçu pour soutenir le ventre et le dos de la femme enceinte pendant son sommeil, peut apparaître comme une bonne option.

Dormir sur le côté droit est bien sûr possible, notamment si aucun problème particulier lié à la grossesse n’a été détecté. L’essentiel est de trouver une position qui permette le repos.

Comment continuer à dormir sur le ventre pendant la grossesse ?

Pour les femmes enceintes qui ont l’habitude de s’endormir sur le ventre, adopter une autre position n’est pas forcément évident. Il existe quelques astuces pour poursuivre la position ventrale nocturne jusqu’à la fin de leur grossesse.

femme enceinte qui dort sur le cote

1) Le coussin d’allaitement

Aussi appelé oreiller de grossesse, cet accessoire a la forme d’un traversin, courbé comme une banane. Pour dormir sur le ventre enceinte, il convient de placer une des extrémités du coussin, idéalement sous le genou droit. Puis l’oreiller épouse le corps, tout en soutenant le ventre. Il est conseillé d’utiliser un oreiller à mémoire de forme sur lequel poser sa tête. La nuque peut ainsi rester alignée sur la colonne vertébrale.

2) Le matelas spécial grossesse

Il existe deux types de matelas qui permettent à la femme enceinte de continuer à dormir sur le ventre pendant toute sa grossesse :

Le matelas gonflable: Avec un trou central pour loger le ventre de la future maman. Il est incliné au niveau des jambes pour limiter la cambrure du dos. Attention toutefois si vous avez des problèmes de circulation sanguine. Il est dans ce cas conseillé de surélever légèrement le matelas au niveau des pieds. Mais c’est malheureusement difficilement compatible avec une position de sommeil sur le ventre ;

• Le matelas évolutif: Celui-ci est constitué d’une partie gonflable placée au niveau du ventre. Elle diminue proportionnellement à l’ampleur du ventre, au fil des semaines. Le coût de ce matelas reste élevé.

3) La bouée

En dernier recours, il est également possible de glisser une bouée dans le lit. Il convient de trouver un modèle ni trop épais, ni trop étroit afin que le ventre puisse être correctement soutenu.

À chaque situation sa solution. N’hésitez pas à demander des conseils à une sage-femme pour améliorer le confort de vos nuits, notamment si vous souhaitez dormir à plat ventre.

FAQ – Dormir sur le ventre enceinte

Comment trouver la bonne position à la fin de la grossesse ?


En fin de grossesse, le ventre rend difficile la position ventrale pour dormir. Et sur le dos, l’utérus comprime la veine cave.

Il est donc recommandé de dormir sur le côté gauche, de préférence. Cette position favorise la circulation placentaire. L’oreiller d’allaitement permet de maintenir une telle posture. On cale une extrémité entre ses genoux, pour éviter que le dos ne se torde, entraîné par le poids du ventre. Puis, on le glisse sous le ventre, toujours pour limiter cette torsion lombaire. À défaut de coussin de grossesse, un oreiller ou quelques épaisseurs de couette entre vos genoux feront l’affaire.

D’autres contraintes peuvent intervenir. En cas de rétention d’eau, de crampe, de mauvaise circulation sanguine, il est conseillé de surélever les jambes. Placez des livres épais ou des coussins directement entre le matelas et le sommier. En cas de reflux gastrique et œsophagien, il vaut mieux incliner le dos avec des coussins.

Comment bien choisir un coussin d’allaitement ?


Le coussin d’allaitement ou oreiller de grossesse est un accessoire fort pratique pour adopter une bonne position de sommeil pendant la grossesse. Il est le partenaire de celles qui veulent dormir sur le ventre enceinte ou sur le côté. Il servira en plus après la naissance, en cas d’allaitement, pour surélever les jambes lourdes, aménager un coin calme lorsque l’enfant grandit, etc. 

Pour le choisir, plusieurs critères sont à prendre en compte :

1• Sa forme : encombrant, mais confortable si vous ne l’utilisez qu’à la maison, ou plus compact pour un usage nomade ;
2• Sa taille en fonction de votre morphologie ;
3• Le type de rembourrage (microbilles, mousse, des céréales, etc.) : les microbilles sont économiques, légères, silencieuses. Les mélanges type liège et épeautre ou céréales sont plus chers, plus lourds, plus bruyants ;
4• La housse : les fibres naturelles ou le coton bio, avec la certification Oeko-Tex notamment, garantissent l’absence de produit nocif pour la santé ;
5• Son prix (entre 40 et 80 €) ;
6• Son entretien : une housse amovible sera lavable en machine.

Quels sont les troubles du sommeil possible durant la grossesse ?


Au premier trimestre, les femmes enceintes manifestent souvent des somnolences diurnes et de la fatigue. La qualité du sommeil est fréquemment altérée, avec une durée de sommeil lent profond réduite. Les changements hormonaux (augmentation de la progestérone et des œstrogènes) sont la cause de ces troubles.

Au deuxième trimestre, la qualité du sommeil s’améliore. Généralement, la fatigue diminue et l’énergie revient. Cependant, certaines femmes souffrent de brûlures d’estomac, de contractions utérines, des mouvements du fœtus, de crampes et impatiences des jambes.

L’insomnie pendant la grossesse est un trouble relativement fréquent, particulièrement au troisième trimestre. Le délai d’endormissement est prolongé, le sommeil profond raccourcit et le sommeil léger s’accroît. En cause :

• La taille de l’utérus ;
• Les fluctuations hormonales ;
• Les mictions plus fréquentes ;
• Les mouvements du bébé ;
• La respiration plus courte ;
• Les préoccupations liées à l’accouchement, etc.

Ces troubles du sommeil peuvent bien sûr varier d’une femme à l’autre.
(Découvrez notre article détaillé sur l’effet de la grossesse sur le sommeil)

Merci de donner votre avis post
Soldes d’été Emma jusqu’à -50% + 10% suppl. avec SOMMEIL10
00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite