Dormir la fenêtre ouverte : le Pour et le Contre|FAQ

Est-il souhaitable de dormir la fenêtre ouverte ? C’est en effet une question qui mérite d’être posée. Quels sont les avantages et les inconvénients offerts par cette fenêtre ouverte ? Notre sommeil peut-il s’en trouver amélioré ou perturbé ? Dans tous les cas, chacun est libre de choisir l’option qui lui convient le mieux. Faisons le point sur les bénéfices – risques d’un tel choix et les précautions à prendre pour vous assurer de bien dormir. Car ne le perdons pas de vue, l’important est de profiter d’un sommeil de qualité !

Dormir la fenêtre ouverte, une bonne chose ?

Dormir la fenêtre ouverte

#1. Une question de saison

Dormir la fenêtre ouverte s’impose souvent en été. Lorsque les fortes chaleurs s’invitent, on essaie de créer un courant d’air. La douce brise rafraîchit notre corps pendant notre sommeil. Elle améliore nos nuits d’été. Un récipient rempli d’eau peut apporter un peu d’humidité. Il faut éventuellement juste contrer la venue des moustiques. Notez toutefois que pollutions urbaine et lumineuse peuvent venir contrarier votre sommeil. 

Dormir les fenêtres ouvertes peut être plus délicat en hiver, suivant votre région. En Guadeloupe, aucun souci quelle que soit la saison. Par contre, vous risquez de voir de charmantes grenouilles bruyantes ou sauterelles géantes vous rejoindre. En France hexagonale, en gardant la fenêtre ouverte l’hiver, vous risquez d’avoir très froid et de peiner à trouver le sommeil. Mais si vous n’êtes pas du genre frileux, libre à vous. Prenez l’éco-initiative de bien couper le chauffage de votre maison pour ne pas recevoir une facture trop salée. 

#2. Une étude qui ouvre des fenêtres

L’actualité a montré que dormir la fenêtre ouverte peut être très positif pour le sommeil. Plusieurs articles ont relaté les résultats d’une étude menée par des chercheurs hollandais. Ils ont en effet observé sur quels facteurs influait l’ouverture de la fenêtre de chambre. Ils ont vérifié en parallèle l’impact sur la qualité du sommeil des 17 étudiants volontaires. Il en ressort que les chambres dont la fenêtre ou la porte était ouverte offraient :

  • une température plus adéquate avec le sommeil ;
  • un taux de CO2 plus bas dans l’air. 

Le taux d’humidité n’était lui pas impacté. Les étudiants ont tous confirmés se sentir plus reposés après les nuits passées, fenêtres ou portes ouvertes. Le taux de CO2 dans l’air ambiant de la chambre a donc une forte incidence sur la qualité de notre sommeil. Dormir la fenêtre ouverte est ainsi loin d’être absurde. Reste que les températures ne s’y prêtent pas toujours, ni même l’environnement (bruits, pollens l’été, pollution, etc.). Il est alors conseillé d’aérer toutes les chambres de 15 à 30 minutes tous les matins, celle du bébé y compris, même en cas de très basses températures. Il est aussi possible d’intégrer une grille d’aération à la fenêtre ou de dormir avec la porte de chambre ouverte. La circulation de l’air favorisera son renouvellement. 

Dormir la fenêtre ouverte: Les inconvénients

Dormir la fenêtre ouverte

1) Source de bruit : un sommeil de mauvaise qualité

Un des inconvénients si vous dormez la fenêtre ouverte, c’est de voir votre sommeil perturbé par les bruits extérieurs. À la campagne, peu de risque, si ce n’est le chant du coq un peu trop précoce. Mais en ville, la donne est différente : bruit des moteurs de véhicules si vous êtes près d’une route à fort trafic, pollution sonore des avions ou des trains si vous habitez près d’un aéroport ou d’une gare, nuisance des clients d’un bar, restaurant avec terrasse ou d’une discothèque… Alors, certes, malgré le bruit, vous finirez par vous endormir, mais votre sommeil ne sera guère réparateur. Votre cerveau sera en vigilance extrême pour analyser les moindres bruits et vous alerter d’un potentiel danger. Deux solutions s’offrent à vous : fermer la fenêtre ou opter pour des boules Quiès. 

2) Plus difficile de trouver la température idéale dans une chambre à coucher

Avec la fenêtre ouverte, il est plus difficile de maintenir votre chambre à la bonne température. Pour une nuit sereine, il est conseillé d’afficher entre 16 et 18 degrés à l’intérieur de la pièce. Ces conditions favorisent l’endormissement. Elles limitent également la fréquence des réveils nocturnes. Si la température extérieure est trop basse et que vous laissez votre fenêtre ouverte pendant votre sommeil, vous risquez d’avoir trop froid. Les études montrent qu’en dessous de 12 degrés Celsius, le corps se refroidit vite. La qualité de votre sommeil en est impactée. 

FAQ – Dormir la fenêtre ouverte

Est-ce une bonne chose de dormir la fenêtre ouverte l’hiver ?


En soi, rien n’empêche de dormir la fenêtre ouverte l’hiver. Ce n’est clairement pas cela qui fera couler votre nez. Seul un virus peut en être responsable. Il convient juste de vérifier que cela ne grève pas votre facture d’énergie et que la température ne descend pas sous les 12 degrés dans la chambre. En effet, en dessous de ce seuil, le froid rend le sommeil chaotique. Sinon, il convient de s’habiller de façon adéquate pour affronter ces faibles températures. Un simple pyjama en coton ne suffira sans doute pas.

Quelles précautions prendre avant de dormir les fenêtres ouvertes ?


Avant de dormir les fenêtres ouvertes, procédez à quelques vérifications.
➡ Qu’en est-il de la pollution de l’air extérieur (fort trafic routier à proximité) et des nuisances sonores et visuelles (lumière due aux phares des véhicules, aux lampadaires, aux enseignes, etc.) ? À la campagne, en été, vérifiez l’absence de champs de graminées en cas d’allergies.
➡ Qu’en est-il de l’accès à votre logement ? Dormir la fenêtre ouverte lorsqu’on est au rez-de-chaussée ou dans les premiers étages expose aux cambriolages. Pensez alors à fermer vos volets.
Et si vous n’êtes pas tranquille à l’idée de laisser la fenêtre ouverte, préférez aérer votre chambre quelques dizaines de minutes avant de dormir. Votre porte entrouverte suffira à diminuer le taux nocturne de dioxyde de carbone.

Comment faire baisser le taux de dioxyde de carbone dans une chambre ?


Diminuer le taux de CO2 dans la chambre, sans pour autant être obligé de dormir la fenêtre ouverte, c’est possible. Suivez ces quelques conseils :

Aérez la pièce 15 à 30 minutes avant d’aller vous coucher pour assainir et renouveler l’air avec un afflux d’oxygène ;
Vérifiez que les grilles de ventilation ne soient pas bouchées et le fonctionnement de votre VMC ;
Laissez votre fenêtre ouverte, mais fermez les volets et ouvrez la porte pour que l’air circule ;
Évitez de vaporiser tout produit chimique et toxique et bannissez la cigarette de la chambre.

Dans une pièce à coucher, où placer son lit par rapport à la fenêtre ?


S’il n’y a pas vraiment de réponse en la matière, voici quelques conseils :

choisissez pour votre matelas, un emplacement qui vous fait vous sentir en sécurité : sous la fenêtre ou au centre de la pièce confère un bel aspect esthétique à la pièce, mais n’est pas forcément idéal pour se sentir bien pendant son sommeil ;
entre la fenêtre et la porte est un bon compromis pour une bonne circulation de l’air ;
éloignez le lit de la source de chaleur de la chambre.

Merci de donner votre avis post

Eté EMMA : jusqu'à -50% sur la literie

00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite