Comment arrêter de ronfler ?

Si le ronflement est dans la grande majorité des cas sans gravité, il s’avère souvent gênant pour le conjoint. Nuits blanches et problèmes d’endormissement ne sont pas rares lorsque l’on dort près d’un ronfleur. Par ailleurs, les ronflements fréquents sont parfois un symptôme de l’apnée du sommeil.

Ce trouble peut avoir de graves conséquences pour la santé. Il augmente notamment le risque de maladies cardiovasculaires. Il est alors important de le diagnostiquer le plus tôt possible. Les ronflements ne sont donc pas à prendre à la légère lorsqu’ils deviennent chroniques. Qu’est-ce qui provoque les ronflements ? Quels sont les facteurs aggravants ? Comment mieux supporter de dormir aux côtés d’un ronfleur et comment ne plus ronfler ? Et enfin, quand faut-il consulter ? Nous faisons le point sur les causes et les solutions contre les ronflements.

Pourquoi ronfle-t-on ?

Ronflement

Les ronflements sont provoqués par un manque de tonicité musculaire. Lorsque l’on respire normalement, l’air circule silencieusement dans les voies respiratoires. Or, les organes situés dans le fond de la bouche, à savoir, la luette, la langue et le voile du palais se relâchent parfois lorsque nous dormons. Ils encombrent ainsi les voies respiratoires et empêchent l’air de circuler correctement dans la gorge. Ceci entraîne une vibration du pharynx, organe faisant à la fois partie de l’appareil respiratoire et de l’appareil digestif. Un bruit caractéristique se fait alors entendre. 

Jusqu’à -50% sur votre literie !
Ventes Hiver Hypnia jusqu'à -40% et -10% additionnels avec le code "sommeil10"

Ronflements : quelles en sont les causes ?

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine des ronflements.

Ils peuvent tout d’abord résulter tout simplement d’une congestion nasale provoquée par un rhume ou une rhinite allergique. Le nez bouché oblige à respirer par la bouche. Avec la détente musculaire qui accompagne l’endormissement, l’air a du mal à circuler normalement et fait vibrer le pharynx.

La consommation de tabac, d’alcool et de certains médicaments comme les benzodiazépines peuvent également favoriser des ronflements. De manière générale, ces derniers peuvent être provoqués par une mauvaise hygiène de vie.

La position de sommeil sur le dos encourage aussi les ronflements. Dans cette position, la langue bascule et gêne la respiration.

Enfin, si les ronflements sont la plupart du temps bénins et peuvent toucher tout le monde, ils peuvent aussi être le signe d’une maladie grave. Ils peuvent en effet annoncer un trouble d’apnée du sommeil. Les personnes qui en souffrent arrêtent de respirer plusieurs fois par heure (5 à 30 fois) pendant qu’ils dorment. Cette pathologie accroit de manière significative le risque de déclarer des troubles cardiovasculaires.

Comment dormir à côté d’une personne qui ronfle ?

Difficultés à s’endormir, nuits blanches, dormir à côté d’un ronfleur n’est pas sans conséquences. Il existe plusieurs manières pour mieux supporter cette situation inconfortable :

#1. Bannir les excitants

Boissons énergisantes et excitant

Les excitants favorisent les ronflements. L’alcool, le thé, le café et le tabac sont donc à proscrire le soir. Si boire une boisson chaude vous détend avant d’aller dormir, préférez alors une tisane à une boisson contenant de la caféine ou de la théine.

Certains médicaments anxiolytiques de type benzodiazépines provoquent également des ronflements. Ils entraînent en effet un relâchement des muscles et des tissus de la bouche qui peut encombrer les voies respiratoires.

#2. Humidifier l’air de votre pièce à coucher

Humidificateur-d'air

Les ronflements peuvent être la conséquence d’un air trop sec dans la chambre. Les membranes de la gorge et du nez sont alors asséchées, ce qui engendre une congestion des voies respiratoires. De plus, cette sécheresse a tendance à augmenter le son des ronflements.

Pour résoudre ce problème, vous pouvez effectuer des inhalations à base d’eau chaude et d’huiles essentielles ou installer un humidificateur d’air dans la pièce.

#3. Investir sur un diffuseur d’huiles essentielles

Diffuseur d'huile essentiel

Certaines huiles essentielles possèdent des vertus décongestionnantes. C’est par exemple le cas de l’eucalyptus, la menthe poivrée ou le ravintsara. Elles permettent de dégager les voies respiratoires en cas de rhume ou d’allergie. Diffuser des huiles essentielles est donc une solution qui peut s’avérer efficace contre le ronflement.

Il vous suffit alors de verser quelques gouttes d’huiles essentielles dans un diffuseur que vous placez dans votre chambre à coucher. Laissez les huiles agir pendant une vingtaine de minutes et éteignez le diffuseur 20 minutes d’avant de vous coucher.

Les huiles essentielles sont à utiliser avec précaution. En cas de doute sur leur utilisation, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel de santé.

#4. Bien nettoyer sa pièce à coucher

nettoyage chambre

Une rhinite allergique est susceptible de provoquer des ronflements. Il est important de nettoyer régulièrement la chambre pour chasser les acariens, les poussières et, éventuellement, les pollens et les poils d’animaux. Veillez également à aérer quotidiennement la chambre au moins un quart d’heure afin d’éviter la prolifération des acariens et des bactéries.

Par ailleurs, veillez à laver fréquemment votre linge de lit et les accessoires textiles (couvre-lit, coussins, rideaux) de votre chambre.

#5. Consommer de l’huile d’olive

Morceau pain-huile-d'olive

Bien connue pour être un aliment santé, l’huile d’olive possède aussi des propriétés anti-inflammatoires. Elle peut ainsi aider à diminuer les ronflements. Elle permet de limiter le congestionnement de la gorge et favorise ainsi la circulation de l’air dans les voies respiratoires. Les ronfleurs peuvent prendre quotidiennement une cuillère à soupe d’huile d’olive au moment d’aller se coucher. 

Quand est-il indispensable de consulter ?

La plupart du temps, les ronflements sont sans gravité. Ils peuvent néanmoins s’avérer être un symptôme d’apnée du sommeil ou encore d’une hypothyroïdie. Certains signes doivent donc vous alerter :

  • Fatigue chronique, impression constante d’un manque de sommeil ;
  • Maux de tête ;
  • Problèmes de concentration ;
  • Changements d’humeur et irritabilité ;
  • Perte de la libido.

Si vos ronflements s’accompagnent d’un ou plusieurs de ces symptômes, il est indispensable de consulter votre médecin. En effet, les apnées du sommeil peuvent avoir de graves répercussions. Elles ont notamment pour effet d’augmenter considérablement les risques de maladies cardiovasculaires. Il est donc essentiel d’y remédier au plus vite.

Votre médecin généraliste sera en mesure de vous aider à comprendre la cause de vos ronflements. Il vous conseillera sur d’éventuels changements à apporter dans votre mode de vie (activité sportive, perte de poids, diminution de la consommation d’alcool, arrêt du tabac, etc.).

Dans le cas où les ronflements persisteraient après avoir changé certaines de vos habitudes, il pourra effectuer des tests. Ces derniers aideront à identifier une apnée du sommeil, un problème d’hypertension ou de thyroïde. Si nécessaire, le docteur vous orientera vers un spécialiste du sommeil. Ce dernier pourra confirmer ou infirmer le diagnostic par des examens plus poussés.

Certains dispositifs et traitements médicaux sont destinés à diminuer les ronflements récurrents ainsi que l’apnée du sommeil bénigne :

  • Un dilatateur nasal ;
  • Des bandelettes nasales ;
  • Une orthèse anti-ronflement ;
  • Une ceinture de menton qui permet de garder la bouche fermée pendant la nuit.

Ces appareils ont pour but de faciliter la circulation de l’air dans les voies respiratoires. En cas d’apnée du sommeil plus grave, une machine à ventilation en pression positive continue pourra être prescrite. Toutefois, ce dispositif doit faire l’objet d’un suivi médical. 

FAQ – Ronflements

Quelle position pour ne pas ronfler ?


Pour éviter de ronfler, il est conseillé de dormir sur le côté et, plus précisément, sur le côté gauche. Cette position a pour effet de dégager les voies respiratoires. Au contraire, dormir sur le dos entraîne un basculement de la langue qui obstrue les voies respiratoires et empêche l’air de circuler normalement.

Comment savoir si quelqu’un ronfle ?


• Il est plus difficile de savoir si on ronfle lorsque l’on dort seul que quand on vit en couple. Néanmoins, certains signes peuvent vous mettre la puce à l’oreille :

Une sensation de gorge sèche au réveil : c’est peut-être un signe que vous avez ronflé pendant la nuit. Lorsque l’on ronfle, on dort la bouche ouverte, ce qui a tendance à dessécher le fond de la bouche ;
Une fatigue chronique et une sensation de manque de sommeil permanente : Dans ce cas, il est conseillé de consulter son médecin généralités. Cette fatigue est susceptible de révéler une apnée du sommeil ou un autre trouble plus grave.

Est-ce que le ronflement est dangereux ?


Dans la plupart des cas, le ronflement en lui-même n’a rien de dangereux. Il est simplement gênant pour le conjoint. Toutefois, les ronflements peuvent indiquer une apnée du sommeil. Comme nous l’avons mentionné plus haut, ce trouble peut causer des pathologies cardiovasculaires. Ronflements fréquents et apnée du sommeil peuvent aussi entraîner une fatigue chronique, une somnolence pendant la journée ou encore des difficultés de concentration.

5/5 - (89 votes)

☃️Ventes Hiver EMMA☃️ Matelas & literie jusqu'à -50% & -10% additionnels (code SOMMEIL10)

00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite