Sélectionner une page

Sommeil de l’adulte

Sommeil de l’adulte

Les points à retenir sur le sommeil des adultes

Le sommeil de l’adulte est bien organisé.
Cependant, les contraintes professionnelles et familiales, avec l’envie de conserver des loisirs, ne laissent pas toujours suffisamment de place au sommeil.
Il ne faut pas oublier que nous ne sommes pas tous égaux face au sommeil et n’avons donc pas tous les mêmes besoins en sommeil d’un point de vue quantitatif.

Durée :

La durée moyenne de sommeil à l’âge adulte est d’environ 8 heures. Au vu des différences interindividuelles, certains se contenteront de 6 heures de sommeil alors que d’autres profiteront de 10 heures de sommeil.

Caractéristique :

Le sommeil de l’adulte est stable. Il est le plus souvent contrarié par les contraintes sociales notamment professionnelles et familiales.
Au-delà des gros et petits dormeurs, il faudra distinguer deux autres types de dormeurs, les «couche-tôt» et les «couche-tard». Cette typologie du sommeil ne pose pas forcément de problème particulier à partir du moment où les contraintes sociales vont de pair avec les habitudes de coucher et de lever.

Point de vigilance :

Les contraintes familiales vont davantage perturber le sommeil des mamans qui restent le plus souvent le pilier de la famille.
Le stress au travail ou encore les horaires décalés pourront également affecter la qualité du sommeil des adultes.
N’oublions pas que la performance diurne est liée à notre sommeil dans son aspect quantitatif et qualitatif. Il faut éviter d’accumuler les retards de phase.
Il n’est donc pas ridicule de remettre certaines choses à plus tard afin de profiter d’un bon sommeil réparateur et d’être plus performant le lendemain pour faire ce que nous avions laissé la veille.

Cet article a-t-il répondu à vos questions ?

Sommeil de l’adulte
4.8 (95.26%) 38 votes

Sommaire du dossier :

Auteur : Xavier
Dernière mise à jour de la page :

Découvrez si vous dormez suffisamment ou si au contraire vous souffrez d’une dette de sommeil !

Le sommeil participe à une bonne hygiène de vie. Avec l’alimentation et l’exercice physique, un bon sommeil est souvent la garantie d’une bonne santé sur le long terme. Respecter votre besoin de sommeil est capital. Nous sommes tous différents et notre besoin de sommeil peut varier selon l’âge. Découvrez si votre besoin est satisfait en passant le test ci-dessous !

Êtes-vous en manque de sommeil ?



Testez son manque de sommeil !


Test : Manque de sommeil, comment tester la somnolence, la fatigue et la vigilance ?

Question 1/8


Possibilité de s’assoupir quand vous lisez un document




Mise en garde sur les outils et les interprétations

Interprétation des résultats du test et mise en garde sur les outils

Entre 0 point et 8 points

Tout semble aller pour le mieux et vous ne semblez pas avoir de dette de sommeil.

Entre 9 points et 14 points

Le test révèle que vous pourriez avoir un déficit de sommeil. Dans ce cas il est bon de revoir vos habitudes pour une meilleure hygiène de sommeil.

Entre 15 points et 24 points

Vous présentez des signes de somnolence diurne excessive. Consultez votre médecin pour déterminer si vous êtes atteint d’un trouble du sommeil. Si non, pensez à changer vos habitudes.
NB. Ce questionnaire aide à mesurer votre niveau général de somnolence, il n’établit pas un diagnostic et ne remplacera jamais l’avis d’un professionnel de la santé.

Mise en garde sur les outils Sommeil.org

Vous venez de réaliser un test sur le manque de sommeil. Cet outil peut mettre en avant certaines prédispositions envisageables pour qualifier une baisse de la vigilance et un manque de sommeil. La dette de sommeil chronique peut avoir une incidence importante sur votre santé à long terme. Seul un médecin peut poser un diagnostic sur votre état de santé.

Les résultats et interprétations des différents tests du site Sommeil.org vous permettent de recevoir des informations n’ayant aucune valeur médicale. C’est pourquoi vous ne devez en aucun cas, prendre les résultats d’un test comme un avis médical ou une recommandation. L’interprétation des résultats du test ainsi que les données de ces derniers ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis, diagnostic ou traitement médical réalisé par un professionnel de la santé.