Dormir avec des lentilles : risques et solutions

Dormir avec des lentilles, est-ce bien recommandé ? En principe, non. Dormir avec des lentilles s’avère même franchement déconseillé par les ophtalmologistes, bien qu’un tiers de dormeurs auraient déjà oublié les leurs avant de se coucher1. Mais alors, quels sont les risques pour la santé ? En effet, il est établi que dormir avec ses lentilles multiplie par 8 le risque d’infection. C’est ainsi que, tous les ans, quelques porteurs de lentilles développent une kératite, maladie rare, mais pouvant altérer la vue durablement. Comment limiter les risques ? Que faire si vous avez passé la nuit dernière avec vos lentilles ? Et comment reconnaître les symptômes d’un début d’infection ? On vous dit tout dans cet article.

Dormir avec des lentilles peut entraîner cécité et greffe de la cornée  

Naturellement, l’œil est doté d’un film d’humidité qui le protège. Ce film prévient en fait le risque d’infections. Aussi, chaque fois que l’œil produit des larmes, ce film protecteur est renouvelé. C’est ce qui se produit notamment lorsque des poussières (ou un autre corps étranger) arrivent dans nos yeux. 

Dormir avec des lentilles

Mécanique savamment optimisée par l’évolution, nos glandes lacrymales chargent en effet nos larmes en lysozymes. Cette protéine, qu’on retrouve aussi dans la salive, permet de tuer la plupart des bactéries. Problème : le port de vos lentilles perturbe cette mécanique ! En effet, pour produire des larmes, votre œil doit être oxygéné correctement. Or, la lentille tend à couper l’afflux d’oxygène. Portée pendant une journée, il n’y a pas vraiment d’impact. L’œil n’a pas le temps de s’assécher. En revanche, au-delà d’une demi-journée de port de vos lentilles, l’œil commence à être moins protégé. De plus, les clignements de l’œil pendant la journée favorisent son oxygénation. Or, bien sûr, peu de gens savent cligner des yeux en dormant.

Ainsi, selon les statistiques des centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) aux États-Unis, le risque d’infections est multiplié par huit chez les dormeurs qui conservent leurs lentilles pendant la nuit !

Par ailleurs, les infections développées peuvent être de différents types. Heureusement, la plupart du temps, ces infections sont bénignes. Cependant, quelques fois, elles peuvent être assez graves pour endommager l’œil durablement.

S’endormir avec des lentilles augmente le risque d’infections 

Un œil fragilisé par le port de lentilles en dormant peut subir différents types d’infections : conjonctivite, abcès ou encore kératite. Cette dernière est toutefois la plus inquiétante pour votre état de santé.

1. La kératite : principal risque d’infection due au port de lentilles la nuit

kératite

Dormir avec des lentilles entraîne essentiellement un risque : celui de développer une kératite. La kératite provoque une inflammation d’abord localisée au niveau de la cornée. Tant qu’elle reste en surface, ses symptômes sont réversibles. Elle occasionne des rougeurs, des picotements ainsi qu’une baisse temporaire de l’acuité visuelle. Le risque pourtant est que cette kératite dégénère en ulcère. Dans ce cas, les germes creusent un trou sur la cornée et entrent plus profondément dans l’œil. À ce stade, il y a un risque de cécité irréversible.  

2. Un risque augmenté par le manque d’hygiène

Les kératites sont le plus souvent dues à des bactéries. Mais parfois, elles sont aussi virales, fongiques voire amibiennes. Or, l’origine d’une kératite est un témoin de la négligence à laquelle elle est due. À savoir, par exemple, qu’une forme de kératite particulièrement virulente est due à l’amibe Acanthamoeba. Pourtant, cette dernière ne peut se développer théoriquement qu’à deux conditions.

  • La première : que les lentilles soient mal désinfectées avant leur port.
  • La seconde : que les lentilles aient été portées pendant un bain en piscine

De façon générale, un grand nombre de problèmes de santé liés au port de lentilles peuvent être évités en respectant les bonnes règles d’hygiène. Pour rappel, les règles essentielles pour le port de lentilles sont : 

  • leur retrait avant une douche, un bain ou une séance de natation ;
  • leur nettoyage quotidien à l’aide d’une solution brevetée ;
  • leur remplacement régulier, aussi souvent que prescrit.
Jusqu’à -50% sur votre literie !
Ventes Hiver Hypnia jusqu'à -40% et -10% additionnels avec le code "sommeil10"

Les bonnes pratiques en cas d’endormissement avec des lentilles de contact

Malgré vos habituelles précautions, vous étiez fatigué hier soir et vous avez oublié de retirer vos lentilles avant de dormir ? Rassurez-vous, la situation n’est pas encore dramatique. Selon les enquêtes des CDC américains, ce serait même arrivé à déjà un tiers des porteurs de lentilles. Néanmoins, pour limiter les risques d’infections, quelques réflexes sont à adopter. 

Les premiers gestes

D’abord, si vous avez passé la nuit avec vos lentilles, vos yeux devraient être très secs. La priorité est donc de retirer vos lentilles et de les réhydrater. Pour ce faire, vous devriez employer un peu de votre solution pour lentilles habituelle (ou une solution saline à défaut). Versez-en dans votre œil, mais attendez avant de passer à la suite. En effet, en s’asséchant, votre œil aura sans doute commencé à adhérer à la lentille. Attendez-donc que cette dernière s’assouplisse sous l’effet de la solution. Quelques minutes devraient faire l’affaire. 

Une fois vos lentilles retirées, n’en remettez pas de nouvelles. Il est plutôt conseillé de laisser vos yeux se reposer pour la journée désormais. Préférez ainsi vos lunettes pour cette fois-ci. 

Les jours à venir, il sera important de surveiller si d’éventuels symptômes précurseurs d’une infection apparaissent. Rougeurs inhabituelles, sensibilité à la lumière ou picotements doivent inciter à la vigilance. Si vous pensez être concerné, nous vous incitons à consulter rapidement. Non pas un spécialiste ni un ophtalmologiste, dont les files d’attente sont longues, mais bien votre médecin généraliste. Ce dernier est tout à fait compétent pour traiter ce type de problèmes. Il pourra ainsi vous prescrire des antibiotiques, le plus souvent (en cas de kératite bactérienne surtout). 

Important à savoir : au plus une infection comme la kératite est traitée vite, au plus le risque qu’elle s’aggrave est faible pour votre santé. Il est donc important d’agir avec rapidité.

Pensez à vous créer un outil mnémotechnique …

Il existe des astuces simples pour penser au retrait de vos lentilles avant de dormir. Par exemple, vous pouvez paramétrer une alerte sur votre smartphone. Avec le bon réglage, elle sonnera chaque jour avant votre coucher pour se rappeler à votre mémoire. Sinon, il y a la bonne vieille méthode du Post-It sur le miroir de la salle de bain ! Quel que soit votre choix, et si vous preniez cinq minutes dès maintenant pour mettre en place l’une ou l’autre méthode ? On le sait bien, ce qui est remis à demain est remis à jamais. 

… ou optez pour des lentilles à port prolongé ! 

Enfin, les lentilles à port prolongé sont aussi une solution. Théoriquement, on peut en effet dormir avec des lentilles à port prolongé. Ces lentilles sont fabriquées en hydrogel de silicone, un matériau qui les rend bien plus respirantes. Il faut cependant penser à les changer une fois par semaine, ou une fois par mois, selon le modèle. Il faut tout de même savoir que ces lentilles n’empêchent pas un relatif assèchement de l’œil pendant la nuit. Donc si vous êtes sujets à une sécheresse naturelle des yeux, en porter reste proscrit. Pour vous assurer de faire le bon choix, il est nécessaire de vous en remettre à un ophtalmologiste. Ce dernier vous conseillera peut-être le port de lunettes.

FAQ – Dormir avec des lentilles

 Comment fonctionnent les lentilles de nuit pour corriger la myopie ?

Nous avons vu dans cet article que dormir avec des lentilles est plus que déconseillé. Les lentilles à port prolongé permettent néanmoins de le faire sans trop de risque. Mais il existe aussi une autre exception : celle du port de lentilles thérapeutiques. En effet, dans le cadre d’une orthokératologie, l’ophtalmologiste peut prescrire le port, pendant la nuit, d’un type très spécifique de lentilles. Rigides, ces dernières visent à aplatir la cornée pour corriger la myopie sur la durée. L’orthokératologie est toutefois déconseillée aux enfants et aux personnes souffrant naturellement de sécheresse oculaire.

Quelles sont les différences entre les lentilles mensuelles et journalières ?

Classiquement, les lentilles de contact sont à usage journalier. Il convient donc de les changer tous les jours. Cependant, les lentilles mensuelles existent également. Plus rigides et plus épaisses, ces dernières sont pensées pour n’être changées que tous les mois. Elles sont souvent prescrites aux personnes qui débutent avec les lentilles, car elles sont plus simples à manipuler. Ce type de lentilles supposent par contre un entretien consciencieux, à l’aide de solutions désinfectantes pour éviter tout risque pour l’œil. Gardez à l’esprit que les lentilles mensuelles ne sont pas nécessairement des lentilles à port prolongé. La plupart d’entre elles doivent être retirées avant de dormir.

Est-il possible de faire une sieste avec des lentilles ?

Oui, dormir avec des lentilles pendant moins d’une heure ne présente aucun risque sérieux. Vous pourrez au pire constater une légère sécheresse oculaire à votre réveil. Mais ce n’est réellement qu’au bout de plusieurs heures de sommeil que le danger se présente.

Sources :

1.     https://www.lentiamo.fr/blog/dormir-avec-lentilles-de-contact.html

Merci de donner votre avis post

☃️Ventes Hiver EMMA☃️ Matelas & literie jusqu'à -50% & -10% additionnels (code SOMMEIL10)

00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite