ASMR pour dormir : tout savoir 

Source d’apaisement pour les uns, motif d’énervement pour les autres, vous l’aurez constaté, les ASMR rassemblent autant qu’ils divisent. Depuis près d’une décennie, ces sons particuliers et leur potentiel relaxant font l’objet d’un vif intérêt. Les amateurs de cette pratique parlent notamment de sensations de frisson dans le dos. Ou encore de picotements agréables au niveau du cuir chevelu.

Aujourd’hui, certains ASMR’tistes proposent des vidéos spécialement conçues pour favoriser l’endormissement. Parfois taxés d’imposture, ces contenus ont, selon bon nombre de leurs auteurs, plus de légitimité qu’on ne le croit ! D’ailleurs, le milieu commence tout doucement à se professionnaliser. ASMR University et ASMR Clinic sont autant d’initiatives qui tendent à démontrer le potentiel thérapeutique de tels sons. 

Car si certains doutent, d’autres affirment que cette méthode a changé leur vie ! Mais dans les faits, est-elle efficace pour dormir ? Si oui, comment l’utiliser à bon escient ? 

ASMR définition : l’essentiel à savoir 

Autonomous Sensory Meridian Response (ASMR) ou réponse autonome du meridian sensoriel en français, représente un état émotionnel très complexe. Provoqués par des sons légers et répétitifs (chuchotements, caresses, mouvements délicats…), les asmr visent essentiellement à détendre leur auditoire.

Cela fait une dizaine d’années que les vidéos YouTube ASMR inondent la toile. Tout a commencé en 2009 par une courte vidéo où l’on entendait une jeune femme chuchoter pendant un peu moins de 2 minutes. Celle-ci expliquait à quel point elle aimait entendre les gens chuchoter, et pourquoi ce type de son la détendait. À ce moment, l’ASMR’tiste alpha ne soupçonnait pas l’ampleur que prendrait ce phénomène.

Pour l’heure, ce sont des millions d’internautes qui écoutent chaque soir la voix ou le bruit produit par un(e) ASMR’tiste. Ainsi, le mouvement se veut avant tout une façon de se déconnecter du monde extérieur. Une manière de se concentrer sur soi-même et sur ses propres sensations. Notons cependant que tout le monde n’y est pas réceptif… Certains assurent ne ressentir aucun des effets relaxants rapportés. 

Au contraire, ces derniers expliquent comment ces bruitages sont pour eux une source de nervosité. Toutefois, ils n’en demeurent pas moins utiles à l’endormissement d’un grand nombre de leurs consommateurs. En effet, le chuchotement renverrait peut-être à l’enfance et au concept de sécurité. En entendant un dormir asmr, c’est comme si un esprit bienveillant nous berçait tout en enveloppant notre sommeil…

Mais le problème ici réside dans le très grand nombre de vidéos asmr pour sommeil… Parmi celles-ci, il est parfois difficile de s’y retrouver. Pour autant, toutes ne se valent pas ! L’efficacité de l’ASMR est également liée à certains critères incontournables. Tels que la qualité du son et le caractère apaisant de la voix des déclencheurs asmr.

Les bienfaits de l’ASMR pour dormir

Encore très récente, la méthode ASMR ne dispose à ce jour d’aucune étude solide prouvant ses bienfaits sur l’endormissement. En attendant, il convient de se fier aux témoignages de ceux qui l’ont expérimenté avant vous. 

ASMR University, une association américaine à but non lucratif, a d’ailleurs interrogé plusieurs milliers d’utilisateurs sur les effets bénéfiques de cette pratique. Selon l’enquête, elle aurait permis à ses participants de :

  1. S’endormir plus vite (56 %) ;
  2. Se sentir moins stressé (51 %) ;
  3. Diminuer leur anxiété (46 %) ;
  4. Réduire leurs migraines (45 %) ;
  5. Se sentir moins seul (41 %) ;
  6. Diminuer les tensions artérielles (40 %).

D’autre part, de nombreux adeptes du courant recommandent l’asmr pour lutter contre les troubles sommeil persistants. En ce sens, ASMR Clinic affirme pouvoir soigner certaines formes d’insomnie chronique. C’est donc une technique relaxation attrayante visant ceux qui souhaitent retrouver un sommeil asmr réparateur. Néanmoins, elle ne doit pas être considérée comme une solution miracle à tous les problèmes de sommeil asmr pour dormir. 

Le mieux serait de l’utiliser en complément d’une bonne hygiène de vie et des conseils donnés par un professionnel de santé. Cette option s’inscrit dans la catégorie des itinéraires naturels pour dormir. En définitive, vous n’aurez rien à perdre en testant la méthode avec différents timbres de voix ou de sons.

Les différentes caractéristiques de l’ASMR pour dormir 

Bien que les déclencheurs sensoriels ASMR les plus connus soient les chuchotements, on retrouve une multitude d’autres sons. Dont les suivants :

  1. Le scratching : Il s’agit du son produit par le frottement d’un objet (coton-tige, pinceau, stylo…) contre une surface. 
  2. Le crinkling : Le crinkling désigne le bruit que fait un papier qu’il se déchire ou qu’il se froisse.
  3. Le tapping : De longs ongles qui tapotent sur une table, une brosse, un clavier d’ordinateur, etc.
  4. Les sons métalliques : Ils découlent du frottement d’un objet métallique contre une surface dure.
  5. Les sons de respiration : Ceux-ci apaisent particulièrement les bébés et les enfants.
  6. Le son de l’eau : Certains ASMR pour sommeil sont constitués de bruits d’eau (douche, bain, pluie…).

Précisons que la pratique de l’ASMR pour dormir n’est pas limitée à un type de sons précis. Le conseil pour dormir est donc tourné vers la diversité. Autrement dit, si un bruit vous apaise, rien ne vous empêche de l’enregistrer, de l’écouter puis de le partager. 

Il peut s’agir du ronronnement de votre chat, de la respiration de votre bébé. Ou encore du bruit du vent dans les arbres… Autant de pistes qui ne sont peut-être pas encore disponibles, mais qui ont assurément leur place sur la toile.

L’ASMR pour dormir et la science

La science n’a pas encore tranché sur les bienfaits que renferment les ASMR. Toutefois, elle tend à confirmer ce que les ASMR’tistes affirment depuis le début : chez les plus réceptifs, la sensation de relaxation est bel et bien présente !

Récemment, des chercheurs se sont penchés sérieusement sur cette technique pour dormir asmr. Ces derniers ont pu mettre en évidence certaines de ses propriétés. Néanmoins, ils ne parviennent toujours pas à saisir du regard les effets directs qu’elle aurait sur le cerveau. 

À l’instar de l’hypnose pour dormir, les ASMR semblent avoir un avenir prometteur…

L’humanité aurait-elle découvert une nouvelle forme d’anti-stress parmi divers procédés naturels existants ? Plusieurs scientifiques soutiennent cette hypothèse, car l’ASMR aiderait l’individu à se sentir en sécurité.

En 2018, la chercheuse en psychologie britannique Giulia Poerio s’est penchée attentivement sur la question. Lui permettant ainsi d’observer chez un grand nombre d’auditeurs d’ASMR une diminution du rythme cardiaque asmr

D’un autre côté, le rythme cardiaque de ces mêmes personnes restait identique face à des sons non ASMR. Parallèlement, l’étude a exposé une moyenne de 50 % de participants réceptifs. Ce qui indique clairement l’importance de mener de plus amples recherches à ce sujet.

Chaque jour apporte son lot de découvertes. Et il ne serait pas étonnant que la science révèle d’ici peu les vertus thérapeutiques de l’ASMR. Entre-temps, vous pouvez toujours tenter l’expérience en vous rendant tout simplement sur Rumble ou d’autres applications dédiées. Mot-clé « ASMR pour dormir ». 

FAQ — ASMR 

L’ASMR est-il dangereux ?


Il n’est pas facile de répondre à cette question avec certitude puisque les ASMR n’ont pas encore suffisamment été étudiés. Pour l’heure, il semble qu’ils ne représentent aucun danger lié à la santé physique ou mentale. Certains scientifiques ont même démontré que cette pratique aurait un impact positif sur le bien-être de l’individu. 

Les effets décrits par ses amateurs se rapprochent, au demeurant, de ceux de la morphine. Dans des cas plus rares, on rapporte qu’il procurerait un orgasme cérébral. Beaucoup de gens, le plus souvent des femmes, deviennent accros. En fait, jusqu’ici, aucun effet négatif n’a été signalé. 

Pourquoi le son des ASMR m’énerve-t-il ?


Comme nous l’avons exposé plus haut dans l’article, tout le monde n’est pas sensible aux ASMR. De plus, ce n’est pas tout le monde qui les supporte. Tout comme ces sons peuvent calmer, ils peuvent mettre mal à l’aise voire irrité. On peut comparer cela à une personne qui mâcherait son chewing-gum très près de votre oreille. 

Si vous ne supportez pas les bruits de bouche, sachez que les types d’ASMR sont nombreux. Néanmoins, si vous n’êtes pas réceptif à cette pratique, inutile de vous faire du mal ; quittez simplement la vidéo asmr. 

Comment l’ASMR agit-il sur le cerveau ?


C’est un peu comme si le cerveau tentait de traduire chaque son en une sensation physique agréable. Cet état proche de l’hypnose libère des hormones similaires à celles produites lors d’un massage par exemple. 

Parmi elles, on retrouve notamment la sérotonine, la dopamine, l’endorphine et l’ocytocine. Elles agissent comme des neurotransmetteurs qui régulent l’humeur, la vigilance, le sommeil. Résultat, un vague de réconfort et de bien-être s’empare de l’auditeur. 

Merci de donner votre avis post

Eté EMMA : jusqu'à -50% sur la literie

00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite