Puce de lit : comment en finir totalement ?

Véritable fléau pour nos chambres à coucher, la puce de lit est un insecte parasite qui prolifère dans nos habitations et se nourrit de sang humain. Si ses piqûres ne sont pas dangereuses pour la santé, elles sont toutefois irritantes et peuvent provoquer des réactions allergiques. Par ailleurs, se débarrasser d’une irruption de punaises de lit se révèle la plupart du temps un réel cauchemar. Quelles sont les caractéristiques de la puce de lit ? Comment la reconnaître ? Et surtout, comment éviter une invasion de punaises de lit et s’en débarrasser ? Nous vous disons tout ce qu’il faut savoir. 

Puce de lit: Qu’est-ce que c’est?

1) Punaises de lit: définition

Comme les puces de lit, les punaises de lit sont de petits insectes parasites de couleur brune et de forme ovale et aplatie. Leur taille adulte est d’environ 4 à 7 millimètres de long, ce qui correspond grosso modo à la taille d’un pépin de pomme. Son cycle de vie moyen est de 4 à 5 semaines. Elle peut néanmoins survivre plus d’un an lorsqu’elle entre dans une phase d’inactivité.  

Puce de lit : Qu’est ce que c’est?

La punaise de lit ne vole pas. Elle a toutefois la capacité de se déplacer très vite. Une punaise de lit se nourrit du sang humain. Si sa piqûre passe inaperçue, elle devient ensuite irritante. Cependant, la punaise de lit ne transmet pas de maladies, à la différence des moustiques ou des tiques par exemple. 

2) De quoi s’alimentent-elles?

Les puces de lit sont des insectes hématophages. Elles se nourrissent uniquement de sang humain. Leurs repas se déroulent généralement la nuit et dure de 3 à 20 minutes, selon le stade de leur cycle de vie. Si les punaises sont capables de piquer 90 fois en une seule nuit, elles sont aussi en mesure de survivre jusqu’à 12 mois sans se nourrir. 

Après son repas, la puce de lit prend une teinte rougeâtre et gonfle, car elle est pleine de sang. Après avoir mangé, elle ne reste pas sur les humains, mais rejoint sa cachette en rampant. Principalement composées de sang humain digéré, les déjections des punaises sont reconnaissables à leur couleur noire

3) Où vivent les puces de lit?

Les puces de lit sont principalement des insectes nocturnes. La plupart du temps, elles élisent domicile dans nos chambres à coucher et se réfugient dans des endroits sombres (cadres de lit, sommiers, matelas, plinthes, etc.).

Elles peuvent également se cacher dans d’autres pièces de la maison. Elles privilégient les lieux calmes et à l’abri de la lumière comme le canapé, derrière les rideaux, entre les lattes du plancher, etc. 

Les mouvements, les odeurs, la chaleur et le CO2 (gaz carbonique) dégagés par l’être humain les attirent. Bien qu’elles se nourrissent de leur sang, elles ne vivent pas sur les individus. Elles retournent à l’abri dès qu’elles ont terminé leur repas. 

Les punaises survivent par ailleurs dans la machine à laver si la température de lavage est froide ou tiède

Il s’agit d’insectes rampants qui ne peuvent pas voler. Ils ne marchent que sur une petite distance (quelques mètres) et se déplacent le plus souvent par le biais d’objets que l’on transporte (sacs, vêtements, linge de lit, etc.).

Jusqu’à -50% sur votre literie !
Ventes Hiver Hypnia jusqu'à -40% et -10% additionnels avec le code "sommeil10"

Puce de lit: comment la reconnaitre?

On reconnaît les puces de lit à leur couleur brune et leur forme ovale et plate. Elles laissent par ailleurs des déjections sous forme de petits points noirs sur les lattes du lit, le matelas, les plinthes, le sommier, etc.

De plus, sa piqûre fait penser à celle d’un moustique. Elles se trouvent habituellement sur les parties découvertes du corps (bras, jambes, mains, visage) par groupe de 3 ou 4 boutons. Si la punaise ne transmet pas d’infection, sa piqûre est irritante et peut provoquer des réactions allergiques comme de l’urticaire.  

Puce de lit : sa piqûre

1) Les différents types de punaises de lit

Il existe environ 42 000 espèces de punaises de lits parmi lesquelles seulement deux se nourrissent de sang humain et élisent domicile chez nous. Il s’agit de la cimex hemipterus qui vit sous un climat tempéré et de la cimex lectularius qui se développe en zone tropicale. 

Plusieurs indices vous permettent de reconnaître une punaise de lit adulte. Sa taille se situe entre 4 et 7 mm. Elle gonfle et prend une teinte marron-rougeâtre lorsqu’elle est gorgée de sang. Le reste du temps, elle est de couleur brune et a une forme aplatie, un peu comme une lentille ou un pépin de pomme. Elle ne vole pas et ne saute pas, mais se déplace vite. Elle possède par ailleurs 2 antennes, 6 pattes et son abdomen est rayé. Enfin, les punaises sont des insectes lucifuges. Autrement dit, elles fuient la lumière et se cachent dans les endroits sombres

La larve de punaise (ou nymphe) est, quant à elle, longue de 1 à 5 mm. Tout comme les adultes, elle possède une forme ovale et plate. Au bout d’environ 5 repas, la nymphe devient adulte

Enfin, les œufs de punaise mesurent approximativement 1 mm de long et ont une couleur blanchâtre. Leur texture est collante, ce qui leur permet d’adhérer même aux surfaces lisses. Ils se cachent souvent dans les éléments de literie (lattes, matelas, sommier, etc.), mais peuvent aussi se trouver derrière les plinthes, dans les canapés, etc. 

2) Où se cachent ces nuisibles?

Friands de sang humain, ces insectes nuisibles vivent dans nos habitations. Contrairement à une idée reçue, leur présence n’a rien à voir avec un manque d’hygiène. Les punaises de lit se transportent en effet sans que nous nous en apercevions sur nos vêtements ou d’autres objets que l’on déplace. 

La punaise de lit recherche avant tout l’obscurité. Elle peut vivre cachée dans la literie ou dans n’importe quel endroit sombre et abrité (meubles, canapé, fissures, etc.). 

Si elles se cachent pendant la journée, elles laissent toutefois des indices qui permettent de détecter leur présence :

  • Des piqûres essentiellement sur les bras, les mains, les jambes ou le visage ; 
  • Des traces de déjections qui forment de petits points noirs ; 
  • Des traces de sang sur la literie et les draps provoqués par l’écrasement des insectes par le dormeur

3) Les piqûres de punaises

Les lésions provoquées par les piqûres de punaise ressemblent un peu à des boutons de moustique. Elles forment une tache rouge en relief (aussi appelée maculopapule) qui peut mesurer de 5 à 20 mm. Au centre se trouve un point rouge ou une petite vésicule cutanée

Si la piqûre est en elle-même est indolore, ces lésions entraînent des démangeaisons plus intenses le matin qu’en fin de journée. Elles se trouvent la plupart du temps sur des zones du corps découvertes durant la nuit (mains, visages, bras, jambes, cou). 

Au début de l’infestation, les piqûres de puce de lit sont habituellement regroupées et forment une ligne sur la peau. Elles s’étendent à toute la peau lorsque la personne continue à dormir dans un lit infesté

Les piqûres de punaises peuvent disparaître en quelques heures, mais elles provoquent aussi parfois des allergies. Ces dernières se manifestent par de l’urticaire et sont provoquées par une réaction à la salive des nuisibles.

Enfin, les punaises piquent en premier lieu les corps qui produisent de la chaleur. Lorsque deux personnes dorment dans un lit infesté, il arrive qu’une seule se fasse piquer. 

Comment éviter et prévenir l’apparition des puces de lit?

Il peut être très difficile de se débarrasser d’une invasion de punaises de lit. Dans ce cas, il vaut mieux en effet prévenir le problème que guérir. Mais alors, comment faire pour éviter d’être envahi par les puces de lits ? 

1) Éviter les punaises de lit chez soi

Voici quelques conseils pour éviter la prolifération des punaises de lit à la maison :

  • N’encombrez pas les pièces de la maison pour laisser aux insectes la moindre cachette ;
  • Lavez les vêtements achetés d’occasion à température élevée (plus de 60°C). Vous pouvez aussi les congeler durant 72 heures ou passer vos habits au sèche-linge pendant au minimum une demi-heure ;
  • Nettoyez les meubles trouvés en brocante ou d’occasion avec un appareil à chaleur avant de les installer dans votre habitation. Les vieux meubles constituent en effet une cachette parfaite pour les puces de lit ;
  • Pensez à nettoyer régulièrement derrière le lit, les murs, les plinthes, etc.

En cas de déménagements, il est également essentiel de prendre des précautions. Pensez à inspecter votre nouveau logement et faites le grand ménage avant d’y installer vos meubles.

2) Prévenir l’apparition des punaises de lit à l’hôtel

Lorsque l’on dort à l’hôtel, il y a un risque de rapporter des punaises de lit chez soi. Voici des astuces pour éviter que cela n’arrive :

  • évitez de poser vos valises sous ou sur le lit et au sol de votre chambre. Il est préférable de les stocker sur une étagère que vous aurez inspectée auparavant. Par ailleurs, laissez vos bagages fermés quand vous ne les utilisez pas ;
  • inspectez la literie et le linge de lit, mais aussi les meubles, les plaintes, les murs, etc.

3) Éviter la prolifération des punaises de lit au retour de voyage

Les punaises peuvent facilement se faufiler dans vos bagages ou sur vos vêtements. Il vaut mieux éviter de ramener ce souvenir de vacances peu réjouissant à la maison ! Quand on rentre de voyage, il est donc plus prudent de prendre certaines précautions : 

  • inspectez vos bagages et ne les déposez pas sur les meubles ou le lit ;
  • passez toutes vos affaires au peigne fin pour bien vérifier qu’elles n’ont pas de traces de punaises ;
  • lavez vos vêtements (utilisés ou non) à 60°C ;
  • passez au sèche-linge à température élevée les affaires en tissus qui ne se lavent pas ;
  • passez l’aspirateur dans vos sacs et valises, puis placer le sac de l’aspirateur dans un sac-poubelle hermétiquement fermé et jetez ce dernier. 

Comment éliminer les punaises de lit?

1) Les traitements chimiques

Une fois que les punaises de lit ont élu domicile chez vous, il est souvent très compliqué de s’en débarrasser. Il est parfois nécessaire d’avoir recours à des produits chimiques pour en venir à bout. Or, les punaises de lit résistent à pratiquement tous les insecticides que l’on trouve en grande surface. De plus, lorsqu’ils sont utilisés sans précaution, ces produits chimiques sont toxiques pour la santé humaine et pour l’environnement. Les insecticides destinés à éradiquer les punaises de lit se révèlent d’autant plus puissants. Cela implique qu’ils ne doivent être manipulés que par des professionnels formés et possédant le certificat Certibiocide délivré par le Ministère de la Transition Écologique

Comment éliminer les punaises de lit?

Pour éradiquer une invasion de punaises, il est donc vivement recommandé de faire appel à une entreprise spécialisée dans la détection et le traitement de l’invasion de nuisibles. Assurez-vous que le professionnel dispose de toutes les garanties et certifications.

Par ailleurs, n’hésitez pas à lui demander de vous expliquer le protocole qu’il va mettre en place pour traiter votre domicile. Il doit normalement commencer par avoir recours à une lutte mécanique, c’est-à-dire sans l’usage de produits chimiques. Si l’utilisation des insecticides s’avère nécessaire, assurez-vous que l’intervenant est bien titulaire du certificat Certibiocide

Enfin, n’oubliez pas de rester attentif pendant environ 2 mois après le passage de l’entreprise spécialisée. Assurez-vous que les insectes ont bien été entièrement éradiqués. Vous pouvez également programmer des visites de contrôle avec le spécialiste. 

2) Les traitements naturels

Si le traitement à base de produits chimiques s’avère parfois nécessaire, il existe des moyens naturels pour éliminer les puces de lits.

Certains procédés consistent à exposer les nuisibles à des températures extrêmes : 

  • la vapeur sèche : il s’agit d’un traitement appliqué localement pour éradiquer les punaises par la chaleur (180°C) ;
  • le traitement thermique par canon à chaleur : ce procédé consiste à chauffer les pièces du logement infesté à plus de 60°C sur une durée de 4 heures ;
  • la désinfection par cryogénisation (congélation et surgélation) : vos meubles et affaires personnelles sont congelés à une température comprise entre -20 et -30°C

Certaines huiles essentielles permettent par ailleurs d’éloigner les punaises de lit. Mélangez 1 litre d’eau à 2 cuillères à soupe d’huile de neem. Ajoutez 25 gouttes d’huile essentielle de lavande, 25 gouttes de citronnelle, 25 gouttes de clou de girofle et 12 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée. Vaporiser cette préparation sur les différentes surfaces de votre intérieur (meubles, literies, murs, etc.). 

La terre de diatomée s’avère par ailleurs un insecticide efficace contre les punaises de lit. Ce produit naturel se trouve facilement en grande surface ou en ligne. Placez une couche fine de terre de diatomée autour de votre lit, sur les murs, les plinthes et le sol. Elle permet également de se débarrasser des cafards, des puces et des chenilles.

3) Les bonnes pratiques

Avant de recourir aux insecticides, il est important, dans un premier temps, d’utiliser la lutte mécanique (sans produits chimiques) pour éliminer un maximum d’insectes. Voici quelques bonnes pratiques à mettre en place : 

  • Passez tous vos vêtements, linge de maison, coussins et oreillers en machine à  60°C minimum, si vous pensez qu’ils sont contaminés par les nuisibles ;
  • Aspirez les punaises et les œufs à l’aide du bec suceur de l’aspirateur. Cela ne tuera pas les insectes. Ils sont en effet susceptibles de s’échapper de l’aspirateur. C’est pourquoi il est indispensable de nettoyer le conduit de l’aspirateur et de jeter dans une poubelle à l’extérieur le sac aspirateur dans un sac plastique bien fermé ;
  • Nettoyez à la brosse sèche ou imprégnée d’un produit de surface nettoyant les recoins et tissus d’ameublement. Bien que le brossage ne tue pas les insectes, ce geste facilitera la suppression des œufs et des larves, difficiles à repérer ;
  • Bouchez les fissures sur les murs, les espaces situés entre les plinthes ou les structures de lit en bois. Retirez ou réparez la tapisserie qui a tendance à se décoller et réparez les interrupteurs et les prises qui se décollent des murs ;
  • Nettoyez les recoins, les meubles et les éléments d’ameublements en tissu à la vapeur à 120°C ;
  • Lorsque vous voyagez, enveloppez votre matelas d’une housse hermétique neuve. Ainsi, les puces de lit ne pourront pas infester votre matelas en votre absence ;
  • Évitez d’utiliser des bombes « fuger » qui dégagent un nuage d’insecticide dans la pièce. Elles ne sont pas efficaces, car le produit n’atteint généralement pas les recoins ;
  • Ne jetez pas les meubles envahis de punaises (canapés, fauteuils, lits). Vous risqueriez de propager l’infestation à l’extérieur.

N’hésitez pas à faire appel à une entreprise de désinsectisation si les traitements mécaniques ne suffisent pas à venir à bout des nuisibles. Vous pouvez aussi contacter les services d’hygiène ou de salubrité de votre commune. Ils vous aideront à effectuer une lutte directe qui passe notamment par le démontage et le nettoyage intensif de vos meubles, de votre linge et de votre literie. En complément, ils pourront utiliser des insecticides

FAQ – Puce de lit

Qui paie le traitement des puces de lit ?

Lorsque l’invasion des puces de lit a lieu dans un logement en location, on peut se demander qui prend en charge la désinfestation de l’habitation. Selon la loi ELAN (Évolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique) du 23 novembre 2018 : « le bailleur est tenu de remettre au locataire un logement décent ne laissant pas apparaître de risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé, exempt de toute infestation d’espèces nuisibles et parasites ».

Le propriétaire (ou le bailleur) doit payer la désinsectisation quand : 

• Le logement est infesté et le locataire réside dans le logement depuis 6 à 12 mois et que le bailleur ne peut pas prouver l’absence de nuisibles au moment de la signature du bail ;

• Plusieurs logements de l’immeuble sont concernés. Cela indique que les insectes avaient déjà élu domicile dans le bâtiment, avant que le locataire y réside.

C’est au locataire de financer la désinfestation dans les cas suivants :

• Il vit dans le logement depuis plus d’un an et seul son logement est infesté par les punaises ; 

• Le bailleur est en mesure de prouver que l’infestation a eu lieu après l’arrivée du locataire. Un certificat attestant l’absence d’insectes lors d’une détection canine peut par exemple servir de preuve. 

Pourquoi les punaises de lit ne mordent-elles que moi ?

Il arrive que sur deux personnes dormant dans un lit infesté de punaises, un seul se réveille avec des morsures. Mais alors, est-il vrai que les punaises de lit mordent seulement certaines personnes ?

C’est en partie faux. En effet, certaines personnes sont plus réactives que d’autres aux piqûres de puces de lit. Certaines verront des boutons apparaître, accompagnés de démangeaisons. D’autres iront même jusqu’à déclencher une réaction allergique. Tandis que certains dormeurs ne sauront jamais qu’ils ont été mordus

Toutefois, on constate qu’au début de l’infestation, les punaises de lit s’attaquent souvent à une seule personne. Cela s’explique par le fait que ces nuisibles sont attirés par la chaleur. Ils se dirigent alors vers la personne qui en dégage le plus. 

De plus, il semblerait que les punaises de lit préfèrent le sang du groupe sanguin dont elles se nourrissent habituellement, même si cela n’est pas systématique.

Merci de donner votre avis post

☃️Ventes Hiver EMMA☃️ Matelas & literie jusqu'à -50% & -10% additionnels (code SOMMEIL10)

00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite