Crampes nocturnes : tout savoir

Parfois très douloureuses, les crampes musculaires peuvent survenir à tout moment, de jour comme de nuit. Elles correspondent à une contraction soudaine et involontaire du muscle. Bien que le plus souvent bénignes, les crampes nocturnes nuisent à la ) et ainsi à notre bien-être et à notre santé. Pendant la nuit, elles se situent la plupart du temps dans les jambes, au niveau des mollets ou des pieds, incitant à se lever afin d’étirer les muscles. Lorsqu’elles perdurent, les crampes ne doivent pas être prises à la légère.

En effet, il arrive qu’elles soient un symptôme d’une maladie plus grave comme une sclérose en plaques ou un diabète. Il est alors très important d’en connaître l’origine pour traiter le problème. Dans cet article, nous nous sommes intéressés aux crampes nocturnes. Qu’est-ce qu’une crampe au juste ? Quelles en sont les causes ? Comment prévenir leur apparition et en venir à bout ? Nous faisons le point.

Qu’est-ce qu’une crampe?

Une crampe désigne une contraction musculaire brutale et involontaire d’un ou de plusieurs muscles. Elle survient généralement dans le pied, la cheville, le mollet ou la cuisse. Si une crampe musculaire se produit en temps normal après un effort physique, elle peut aussi avoir lieu pendant notre sommeil. Elle se situe alors le plus souvent au niveau du mollet et du pied. 

Si avoir une crampe nocturne peut arriver à tout le monde, elle concerne essentiellement les personnes âgées et les femmes enceintes lors du troisième trimestre de grossesse. La crampe survient lorsque le muscle ne parvient pas à se relâcher après s’être contracté. Habituellement, le muscle se contracte chaque fois que nous effectuons un mouvement. Il se relâche ensuite afin d’être en mesure de réaliser un nouvel effort. En cas de crampe, le muscle ne parvient pas à se relâcher. Une douleur apparaît alors. 

crampes nocturnes

C’est le même processus qui se produit durant notre sommeil. Pendant la nuit, nous bougeons. Ces mouvements nocturnes sont innés. Ils nous permettent de ne pas nous réveiller ankylosés le matin. Comme durant la journée, les muscles répondent au mécanisme de contraction et de relâchement constant. Néanmoins, il arrive qu’ils ne parviennent pas à se relâcher. C’est alors que la crampe apparaît. 

Quelles sont les causes d’une crampe ?

Une crampe dans les jambes peut avoir plusieurs causes. Il est important d’en connaître l’origine afin de pouvoir y remédier, surtout si les crampes sont récurrentes

1. Un entraînement inadapté

Les crampes nocturnes font le plus souvent suite à un effort musculaire important pendant la journée. Elles surviennent lorsque l’effort intense n’a pas été précédé d’un échauffement ou suivi d’étirements des muscles. Il arrive aussi que les crampes apparaissent chez les personnes qui reprennent une activité sportive après un arrêt prolongé. Avant de reprendre le sport ou de faire des efforts intenses, il est donc essentiel de bien s’y préparer en effectuant un échauffement et des étirements après l’effort.

2. Une hydratation insuffisante

L’exercice physique est à l’origine d’une inflammation bénéfique. Celle-ci entraîne une perte d’eau et de minéraux dans les muscles. Le muscle n’est plus en mesure de « nettoyer » les déchets liés à l’inflammation causée par l’effort. Il perd ainsi sa faculté à se relâcher normalement. C’est pourquoi une mauvaise hydratation constitue un facteur de crampe. Il est important de boire régulièrement, de préférence de l’eau minérale lors d’un effort important. 

3. L’insuffisance veineuse

Une mauvaise circulation sanguine est le résultat d’une dégradation de la paroi des veines. Cette altération provoque un retour du sang vers le cœur qui s’avère insuffisant. Des crampes musculaires surviennent, car les vaisseaux sanguins ne sont alors pas en mesure d’apporter assez d’oxygène au muscle lors d’un effort

Dans ce cas, il est recommandé d’éviter les activités physiques trop intenses et d’effectuer des efforts de manière progressive. Bien s’hydrater et respirer pendant l’effort est plus que conseillé

4. Les maladies endocriniennes

Les maladies endocriniennes comme l’hypothyroïdie ou le diabète peuvent aussi entraîner des crampes musculaires. L’hypothyroïdie engendre une défaillance du muscle. Ce dernier n’est plus dans la capacité de se relâcher normalement, ce qui se traduit par une crampe. 

5. Une carence en vitamines et minéraux

Un manque de magnésium, de potassium, de calcium ou de sodium peut être à l’origine de crampes. Le manque de magnésium peut se manifester par l’apparition de crampes au mollet. En effet, le calcium ainsi que le magnésium jouent un rôle important dans le relâchement musculaire. C’est aussi le cas des vitamines du groupe B. Elles participent au bon fonctionnement du processus d’excitation du muscle par le nerf. 

Si vous souffrez de crampes, il peut être intéressant de consulter un médecin. Il pourra déterminer si les crampes proviennent d’un manque de magnésium ou d’une carence en vitamine B. Il vous prescrira alors un complément alimentaire ou vous conseillera une alimentation adaptée.

6. Les médicaments

Certains traitements médicamenteux peuvent provoquer des crampes. Parmi ces médicaments, on retrouve notamment les traitements qui favorisent les fuites en potassium. Il s’agit des diurétiques et les traitements contre la tension artérielle. Les médicaments destinés à soigner le cholestérol entraînent aussi parfois une inflammation du muscle et peuvent ainsi générer des crampes. 

Si des crampes surviennent dans le cadre de la prise de médicaments, le traitement ne doit pas être interrompu pour autant. Il est recommandé de faire appel à son médecin qui vous aidera à trouver une solution pour réduire les crampes

Quels sont les traitements pour les crampes nocturnes ?

Il n’existe pas de traitement contre les crampes à proprement parler. Néanmoins, certains conseils peuvent vous aider à soulager la douleur : 

  • Masser le muscle : un massage en profondeur permet d’étirer le muscle et de l’aider à se décontracter ;
  • Appliquer du chaud sur la crampe : une bouillotte chaude par exemple aide à détendre le muscle. Par contre, n’appliquez jamais de froid sur une crampe ;
  • Appliquer un gel chauffant : à appliquer avant un effort, ce type de gel est souvent utilisé par les sportifs afin de prévenir l’apparition de contractions musculaires involontaires ;
  • Prendre un décontractant musculaire : un traitement à base de quinine peut être prescrit en traitement d’appoint pour décontracter le muscle et soulager la douleur.

Cependant, ce type de traitement cause parfois des effets secondaires importants (allergies, troubles sanguins, troubles auditifs et visuels). C’est pourquoi les décontractants à base de quinine ne sont désormais prescrits qu’en cas de crampes nocturnes chez l’adulte lorsque les gestes de prévention n’ont pas pu permettre de soulager les symptômes

Si vous souffrez de crampes nocturnes de manière prolongée, il est préférable de consulter votre médecin. Il sera en mesure de vous prescrire un traitement adapté. 

Comment prévenir les crampes nocturnes ?

Certains gestes quotidiens aident à prévenir l’apparition de crampes musculaires nocturnes :

Crampes nocturnes
  • S’hydrater régulièrement : il est important de boire au minimum 1,5 litre à 2 litres d’eau par jour, en particulier si vous souffrez de crampes. Pensez à vous hydrater pendant l’effort ;
  • Manger des aliments riches en magnésium : une carence en magnésium peut engendrer des crampes. Il est alors recommandé de consommer des aliments qui en contiennent tels que les céréales complètes, le cacao, les oléagineux, les poissons gras et les fruits de mer ;
  • S’échauffer avant de faire de l’exercice physique ou un effort intense ;
  • Effectuer des étirements après avoir fait du sport ou un gros effort dans le but de permettre au muscle de se relâcher ;
  • Éviter d’interrompre brutalement un effort ;
  • Proscrire le port de talons hauts : ils incitent le mollet à rester tendu trop longtemps, ce qui a de grandes chances de provoquer des crampes le soir ou pendant la nuit ; 
  • Passer de l’eau froide sur les jambes le soir en prévention et de l’eau chaude lorsque la crampe est déjà là. 

Quand faut-il consulter pour les crampes ?

Les crampes sont, la plupart du temps, bénignes même si elles sont gênantes et provoquent des douleurs musculaires. Cependant, si elles perdurent ou si elles s’accompagnent d’autres signes comme une faiblesse musculaire, il est important de consulter un médecin. Il pourra alors identifier leurs causes (carence en magnésium, traitement médical, diabète, hypothyroïdie) et prescrire un traitement si nécessaire

Dans le cas d’un manque de magnésium, des compléments alimentaires peuvent être prescrits. La crampe est alors associée à d’autres symptômes comme des troubles du sommeil, de la fatigue, des fourmillements, du stress, des tremblements des paupières, etc. 

De plus, les crampes peuvent être confondues avec d’autres maladies. C’est le cas de certains troubles neurologiques, des dystonies, de la tétanie ou encore d’un raidissement des artères dans les membres inférieurs

Il est par ailleurs fortement conseillé de faire appel à un médecin quand elles surviennent avec la prise de médicaments. Le professionnel de santé pourra décider d’arrêter le traitement ou de l’adapter. 

Les crampes peuvent également être confondues avec une déchirure ou un étirement musculaire. Lorsque c’est le cas, la douleur survient à la suite d’un traumatisme du muscle.

FAQ – Crampe nocturne

Comment lutter contre les crampes de nuit ?

En cas de crampe nocturne, il est conseillé d’étirer doucement la jambe et d’effectuer un massage en profondeur du muscle concerné. Évitez d’appliquer du froid sur le muscle. Une bouillotte chaude ou un gel chauffant peut aussi vous aider à soulager la douleur

Si les crampes sont récurrentes, il est important de consulter votre médecin. Si leur origine provient d’une carence en magnésium, il pourra vous prescrire des compléments alimentaires à base de magnésium. À titre de prévention, vous pouvez aussi privilégier des aliments riches en magnésium (chocolat, noix, fruits de mer, etc.).

Appliquées en massage, les huiles essentielles de romarin, de lavandin super, d’estragon et de gaulthérie peuvent aussi aider à lutter contre les crampes nocturnes. Elles sont à mélanger à une huile végétale neutre comme l’huile d’amande douce. 

Notez que les huiles essentielles sont à manier avec prudence. Elles ne doivent pas être utilisées chez les femmes enceintes et allaitantes et chez les enfants de moins de 7 ans.

Quel remède de grand-mère pour les crampes ?

Bien qu’aucune étude scientifique n’ait à ce jour confirmé son efficacité, le remède de nos mères et nos grands-mères le plus connu pour soigner les crampes nocturnes reste le savon de Marseille. Poser un savon de Marseille glissé dans un gant de toilette ou une chaussette au fond du lit permettrait de prévenir les crampes. Cela s’explique peut-être par la présence de potasse dans le savon.re pour les crampes ?

Quelle maladie provoque des crampes ?

Les crampes nocturnes sont parfois le symptôme d’une maladie. Plusieurs pathologies peuvent en provoquer, parmi lesquelles :

• L’hypothyroïdie ;
• Le diabète ;
• L’insuffisance rénale ;
• La sclérose en plaques ; 
• La maladie de Raynaud ;
• La poliomyélite ;
• Etc…

Merci de donner votre avis post
Soldes d’été Emma jusqu’à -50% + 10% suppl. avec SOMMEIL10
00JOURS: 00HEURES: 00MINS: 00SECS
J'en profite