Sommeil des adolescents

Sommeil des adolescents

Les points à retenir sur le sommeil des adolescents

Durant l’adolescence, le besoin de sommeil diminue mais reste essentiel, d’autant plus que son organisation va évoluer.
La vie de l’adolescent et son hygiène globale de vie n’est pas toujours très bénéfique pour son sommeil, qui est loin d’être son souci majeur.
Pourtant, ce manque d’attention quant à la qualité et à la quantité de sommeil peuvent avoir des répercussions importantes sur le bien-être, la santé et la scolarité des adolescents.

Durée :

A l’adolescence, le besoin en sommeil est d’environ 8 heures. Cette diminution du temps de sommeil se traduit notamment par un coucher plus tardif.

Ainsi de l’âge de 6 ans à l’âge de 13 ans, l’heure du coucher passe de 20 heures à 22 heures.

Caractéristique :

Le temps passé en sommeil lent profond diminue à l’adolescence. C’est cependant le sommeil lent profond qui stimule la sécrétion des hormones sexuelles.

De plus, au vu de différentes caractéristiques de l’adolescence, période de transformation physiologique, période de recherche identitaire, consommation importante d’écrans télévisuel ou informatique et éventuellement de produits addictifs, la qualité du sommeil va se trouver amoindrie.

Point de vigilance :

Au vu de son rythme de vie, l’adolescent peut être facilement touché par un retard de phase. L’heure du coucher naturel est retardée, ce qui provoque soit un lever plus tardif, soit une difficulté à se réveiller pour respecter par exemple les contraintes scolaires.

La difficulté du réveil s’accompagne d’une vigilance et d’une attention amoindrie durant la journée. 10 à 15 % des adolescents seraient touchés par ce syndrome de retard de phase.

Les conséquences sur la santé de cette négligence du sommeil sont :

  • Etat dépressif accentué
  • Fragilité psychologique accentuée
  • Troubles de la concentration
  • Difficultés d’apprentissage
  • Échec scolaire
  • Absentéisme

Sommaire du dossier :

Auteur : Xavier
Dernière mise à jour de la page :